cuisine-japonaise.com

Juin 2007

MENU DU MOIS

menu0706

Comme je vous l’ai expliqué avant, de nombreux plats japonais sont originaires de pays étrangers, comme la France, l’Italie, l’Espagne, la Chine, entre autres. Ces plats ont été adaptés aux Japonais, en utilisant par exemple les condiments et les assaisonnements japonais.
Aujourd’hui, on trouve énormément de sushis restaurants dans le monde entier, et il existe de nombreuses sortes de sushis que je n’ai jamais vus au Japon, et des manières de les manger que je n’ai jamais essayé dans mon pays. Certains Japonais n’aiment pas ça et le déplorent, mais en ce qui me concerne, ce n’est pas un problème.
Bien sûr, il faut respecter la culture et la tradition des autres pays, mais c’est très agréable lorsqu’on trouve un nouveau goût particulièrement délicieux. Qu’en pensez-vous ? Si j’avais été trop puriste, je n’aurais jamais goûté les sardines marinées à la sauce de soja vinaigré… et c’eût été bien dommage !

 

GÂTEAU DU MOIS

okoshi

Okoshi est un gâteau qui est fait en utilisant du riz ou du millet cuit à la vapeur, puis bien séché.
Originairement, il était fait à la maison en utilisant le reste de “gohan” (le riz cuit à la vapeur).
A l’époque où il n’y avait pas de réfrigérateur ou de congélateur et où l’on mangeait le riz à chaque repas, les mamans japonaises cuisinaient l’o-yatsu (gâteau pour le tea-time) pour les enfants avec le reste de gohan : le dango avec de la sauce de soja sucré ; l’araré en faisant frire le gohan puis en l’assaisonnant avec de la sauce de soja et du sucre ; le mochi en pilant le gohan pour enrober l’an ; l’o-yaki en le mélangeant avec des grains de sésame ou des noix et le faisant griller.
Aujourd’hui, il y a beaucoup de foyers dans lesquels on ne mange que rarement du riz. De plus, s’il en reste, on peut le conserver facilement au congélateur.
Je préfère pourtant largement ces types de gâteaux à ceux qui sont faits dans les pâtisseries japonais à la mode et chic.


Haut de page