cuisine-japonaise.com

Juillet 2007

MENU DU MOIS

menu0707

Aujourd’hui en France, il y a beaucoup de restaurants japonais. Mais de temps en temps je suis étonnée par leurs noms : ”Tokyo-yaki”, “Osaka-yaki”…Tokyo grillé ? Osaka grillé ?
Cependant, il existe aussi au Japon des noms un peu bizarres. Par exemple le plat que je présente cette fois-ci a été nommé “Hiyashi-chûka-soba” (Nouilles froides à la chinoise). Mais “Hiyashi-chûka” signifie… “Chinois froid” ! Ce plat, qui est né au Japon, est très apprécié des Japonais.
C’est vrai que nous partagions beaucoup de plats avec les Chinois, les Coréens et les Japonais, même si ces plats sont un peu adaptés au goût de chaque pays : par exemple, les nouilles (en japonais “râmen”), les raviolis (gyôza) et le riz sauté (châhan), etc.
On peut les goûter dans quelques restaurants à Paris. Essayez et comparez-les !

 

GÂTEAU DU MOIS

kuzukiri

Pour moi, c’est le goût de l’été à Kyoto.
Quand j’étais enfant, je ne l’aimais pas beaucoup à cause de sa couleur noire, de la consistance de la pâte de kuzu et de la saveur un peu bizarre (pour moi) du sirop de « Kuro-mitsu » et du sucre de paladula. Chaque fois que les adultes autour de moi en mangeaient au café japonais « Kanmi-ya » , je préférais prendre de la glace, lmitsu-mame ,etc.

Kyoto, il y a un kanmi-ya spécialisé en Kuzu-kiri, « Kagizen », qui est très connu à côté du temple «Yasaka ». Un jour, je suis allée à ce kanmi-ya avec ma famille et j’ai goûté le kuzu-kiri. Le kuzu est servi dans de l’eau très froide avec des glaçons. Quand j’ai voulu goûter un morceau très froid après l’avoir mis dans le Kuro-mitsu, il a glissé dans ma bouche…« tyurun ! » (C’est une onomatopée signifiant que quelqu’un ou quelque chose glisse…)
Kyoto, il fait très chaud en été. Mais c’est supportable, grâce au kuzu-kiri !


Haut de page