cuisine-japonaise.com

Février 2008

MENU DU MOIS

menu0802

Chaque année, les Japonais qui habitent en France ont envie d’un plat ”Buri-daïkon”. J’ai déjà présenté le poisson “buri” dans le numéro de janvier 2008 : c’est un poisson indispensable en hiver au Japon, pour la cuisine du nouvel an, pour le sashimi, le sushi, le teri-yaki et les plats mijotés. Malheureusement, on ne peut pas se trouver en France ! Pour me consoler, je fais de temps en temps de ”l’espadon et navet à la sauce de soja douce” à la place. C’est assez bon, même si ça ne remplace pas complètement le goût du buri-daïkon ! Savourez ce plat avec du riz nature!

 

GÂTEAU DU MOIS

mochiaumieletalacanelle

Quand j’étais e magasin spécialisé du riz (Kome-ya), ou on le faisait à la maison en utilisant des ustensiles spéciaux : ”Usu (une meule)” et ”Kiné (un pilon)”.

C’était particulièrement en hiver, pour le nouvel an, que nous en achetions plusieurs kilos. On peut conserver le mochi, qui devient dur, pendant quelques semaines. Malheureusement, à cause de l’humidité au Japon, il moisit facilement. Il faut donc le manger avant l’apparition du moisi !

Normalement on le consomme sous différentes formes : le zoni (soupe de mochi ; voir les menus de janvier), le yaki-mochi (mochi grillé ensuite assaisonné avec de la sauce de soja, du sucre, du kinako, de le purée ou la pâte de haricot azuki, etc.) et l’age-mochi, etc.

Chez moi, ma mère faisait ce gâteau, le “mochi au miel et à la cannelle”, comme “’oyatsu (tea time). Il avait pour moi un goût un peu occidental, même si cela restait du mochi !

Aujourd’hui au Japon, le mochi est facile à obtenir, n’importe et où n’importe quand. On le trouve dans les supermarchés, et grâce à des sachets spéciaux, on peut le conserver longtemps sans craindre de le voir moisir. Il existe également un appareil électroménager, le “mochi-tukiki”, qui permet de faire facilement du mochi à la maison. Il suffit simplement d’y mettre du riz gluant et de l’eau.

Quant à ce gâteau au miel et à la cannelle, il faut faire attention de ne pas trop en manger !


Haut de page