cuisine-japonaise.com

Janvier 2009

MENU DU MOIS

menu0901

Comme chaque année en janvier, je vous présente la cuisine traditionnelle du nouvel an : Osechi et Zôni.

Cette année, j’ai fait le zôni à la façon de Hokkaido.
Mais normalement chaque maison a son goût, et ses propres ingrédients. Par exemple, dans une maison où le père vient de Kyushu et la mère vient de Tôkyô, différentes saveurs peuvent être mélangées dans le zôni.
Il en va de même pour l’Osechi. De nos jours, dans le ju-bako (les boîtes pour l’Osechi) on peut trouver beaucoup de plats originaires de pays étrangers et adaptés à la cuisine japonaise.
Je ne peux même pas imaginer comment l’Osechi changera dans 100 ans !!!

 

GÂTEAU DU MOIS

gozenjiruko

Il y a 5 ans, en janvier, je vous ai présenté le « inaka-jiruko » fait avec le tubu-an (l’an d’azuki entier).
Cette année j’ai fait du « gozen-jiruko », fait avec du koshi-an (l’an d’azuki passé sans la peau).
Je nomme ces deux plats « inaka-jiruko » et « gozen-jiruko », mais à vrai dire leurs noms diffèrent selon la région, le Kantô (à l’est du Japon) et le Kansai (à l’ouest du Japon). Cela dépend en fait de la proportion de koshi-an et de tubu-an.

********Seulement du koshi-an        un peu de tsubu-an      seulement du tsubu-an 
Kantô           gozen-jiruko                       siruko                               zenzaï
Kansai         shiruko                                 zenzaï                               yudé-azuki

J’ai grandi dans la région du Chûbu (au centre du Japon). Du coup, la culture culinaire de cette région est un peu particulière. Certains mets sont typiques du Chûbu, d’autres sont cuisinés à la Kanto, d’autres enfin – et ce sont les plus répandus – le sont à la Kansai.
Quand j’ai déménagé à Tôkyô, j’ai donc été étonnée de nombreuses choses.
Notamment lorsque j’ai commandé du zenzaï… je ne m’attendais pas du tout à trouver de la pâte de tsubu-an !!!


Haut de page