cuisine-japonaise.com

Février 2010

MENU DU MOIS

menu1002

Cette fois-ci, je vous présente un plat de tofu, très populaire au Japon, le « yudofu ».

Le seul ingrédient est le tôfu, dégusté simplement avec des yakumi (des condiments comme la ciboulette, le gingembre râpé, etc.). C’est un peu le même principe que le hiya-yakko (tofu froid) que l’on apprécie en été. Ces deux plats sont idéaux pour savourer le vrai goût du tofu. Mais pour cela, il faut choisir du vrai bon tofu !

À Paris, il existe du bon tofu artisanal. Vous pouvez en trouver dans de bonnes épiceries japonaises à Paris. Je vous recommande d’y goûter !

 

GÂTEAU DU MOIS

yokan

Le neri-yôkan est un gâteau très traditionnel au haricot azuki.

À l’origine, il s’agissait d’un aliment qui a été importé de Chine et qui était fait avec de la viande d’agneau. Mais au Japon à cette époque-là, on ne mangeait pas de viande. On a donc fait ce plat avec des haricots azuki.
Je vous avais déjà présenté le mizu-yôkan, mais pour faire le neri-yôkan, on utilise davantage d’agar-agar et moins d’eau que pour le mizu-yôkan.

Même si les ingrédients sont les mêmes, ces deux gâteaux ne se ressemblent pas, ni par leur texture et par leur densité. Certaines personnes préfèrent donc le mizu-yôkan, d’autres le neri-yôkan.

Personnellement, c’est au mizu-yôkan que va ma préférence !
Au Japon, il y a un magasin très connu pour son neri-yôkan, qui s’appelle « Toraya » (il en existe également un à Paris). Ses produits Yôkan sont très appréciés… et très chers ! On les achète surtout pour faire des cadeaux.

Depuis mon enfance, j’aime beaucoup les gâteaux japonais. J’étais donc ravie à chaque fois que quelqu’un nous offrait un gâteau japonais. Mais quand je découvrais que c’était un gâteau empaqueté dans un sac avec un tigre (en japonais « tora ») – et donc probablement un neri-yôkan – j’étais déçue…..


Haut de page