cuisine-japonaise.com

Février 2012

MENU DU MOIS

menu1202

Aujourd’hui, je vous présente deux plats originaires de Chine qui ont été adaptés au goût japonais.
Les cuisines japonaise, chinoise et coréenne, s’influencent depuis longtemps. Nous partageons les mêmes plats, comme par exemple les gyôza, les ramen, etc. Mais aujourd’hui, ils n’ont pas vraiment le même goût. Si les assaisonnements sont similaires, les ingrédients et les goûts ne sont pas les mêmes.

Si vous avez l’occasion, je vous recommande de goûter ces plats dans les différentes cuisines et de les comparer.

 

GÂTEAU DU MOIS

sakemanju

Cette fois-ci, je vous présente le saké-manjû. Le saké est bien sûr l’alcool de riz japonais, que l’on utilise pour faire fermenter la pâte extérieure du manjû, avec de la lie du saké (saké-kasu). Après la cuisson à la vapeur, l’alcool s’est évaporé. Les enfants peuvent donc en manger sans problème.

On dit que le manjû a été importé de Chine au Japon par un bonze chinois au 14ème siècle ou par un bonze japonais qui avait étudié en Chine au 13ème siècle. En tous cas, les Japonais aiment le manjûdepuis des siècles !

Il existe un sujet très connu de « rakugo » traditionnel (histoire comique et mimée racontée par un conteur), intitulé « manjû kowaï » (« j’ai peur du manjû ! »). Dans cette histoire, un homme de l’époque d’Edo, qui adorait vraiment le manjû, a répondu aux gens qui le détestaient que la chose dont il avait le plus peur était le manjû. Ces personnes malintentionnées lui ont donc donné beaucoup de manjû… qu’il s’est empressé de dévorer ! À la fin, l’homme rassasié déclare : « Et j’ai aussi peur du thé vert ! »

Je tenais donc à dire à tous mes lecteurs que moi aussi, j’ai peur du manjû !!!


Haut de page