cuisine-japonaise.com

Janvier 2014

MENU DU MOIS

menu1401

Akémashité omédeto gozaimasu!

Pendant plusieurs années, je vous ai présenté le zôni (bouillon au mochi) et l’osechi (les plats du nouvel an).
Cette année, pour changer, j’ai préféré vous parler du « nana-kusa-gayu » qu’on mange traditionnellement le 7 janvier.

On a commencé à manger ce « risotto japonais » à l’ère de Heian (794-1192), en utilisant sept plantes médicinales, pour souhaiter la santé à la famille et éviter les maux consécutifs au nouvel an. En effet, ces plantes sont efficaces pour favoriser la digestion après la fête du nouvel an.
Il est plus difficile de les trouver en France, mais vous pouvez adapter le plat en utilisant du cresson, du navet et du radis blanc.

Bonne santé !!!

 

GÂTEAU DU MOIS

senbei

Il s’agit d’un « cracker de riz » très populaire au Japon, soit grillé (yaki-senbeï)), soit frit (agé-senbeï).
Mais saviez-vous qu’il existe encore deux autres mots pour désigner ce genre de biscuits? L’Okaki et l’Arare.
Quelle est la différence entre ces trois crackers ? Leur forme (ronde ou carrée)?  Leur taille (petite ou grande)? Leur assaisonnement (à la sauce soja ou au sel)? Ou encore leur cuisson (grillé ou frit)?

J’ai longtemps pensé que le senbeï était grand et rond, alors que les deux autres étaient de plus petite taille. En réalité, je ne connaissais pas la différence exacte, jusqu’à récemment,

En fait, le senbeï est un cracker de riz alors que l’okaki est un cracker de riz gluant. L’arare, quant à lui, est un aussi un cracker de riz gluant, mais particulièrement petit. C’est tout !

Il est difficile, même pour un Japonais, de sentir la différence de goût entre un cracker de riz et un cracker de riz gluant….

Mais après tout, ce n’est pas si grave… le tout, c’est d’apprécier leur goût ! Et il est vraiment délicieux !

Aujourd’hui, j’ai fait mon cracker avec un reste de riz nature. Je suis donc sûre que c’est du « senbeï » !!!


Haut de page