cuisine-japonaise.com

Septembre 2014

MENU DU MOIS

menu1409

Il y a cinq ans je vous ai présenté un plat de « yôshoku » (les plats originaires de pays étrangers, adaptés au goût japonais), l’« ome-rice ».

Dans les années 80, Juzo ITAMI a réalisé un film qui a connu un grand succès : « Tampopo. » Ce film présentait de nombreux plats, comme les ramen, les pâtes, le riz cantonnais, les huîtres, la cuisine française, etc. Dans un extrait, un SDF faisait un ome-rice pour l’enfant dans la cuisine d’un restaurant. Cet ome-rice n’était pas traditionnel : l’omelette était mi-cuite… et ça avait l’air très bon ! Après ce film, ce style d’ome-rice est devenu à la mode.

Si des Japonais parlent d’ome-rice, ils se questionnent toujours sur leur préférence : « ome-rice traditionnel ou fuwa-toro-ome rice ? »

Et vous, lequel préférerez-vous ?

 

GÂTEAU DU MOIS

ankoromochi

An-koro-mochi est un mochi (boulette de riz gluant écrasé) enrobé de koshi-an (purée de haricot azuki, sans peau).

Connaissez-vous le grand sanctuaire d’Ise au Japon, « Ise-jingû » ? Il est situé dans la préfecture de Mie, au milieu de Japon. Ce temple est considéré comme le lieu le plus sacré de la religion Shinto.

Juste côté du sanctuaire, il y a deux magasins d’an-koro-mochi, aux spécialités différentes : l’un vend de l’«o-fuku-mochi », l’autre de l’«aka-fuku-mochi », et leur rivalité dure depuis trois siècles. La forme de ces deux gâteaux est très ressemblante : tous deux sont décorés de vagues, mais avec des significations différentes. Pour l’o-fuku-mochi, ces vagues sont celles de la mer, proche de la ville d’Ise. Pour l’aka-fuku-mochi, ce sont les vagues de la rivière « Isuzu » qui coule à côté d’Ise-jingû.

Et leur goût me direz-vous ?
Eh bien, je vous avoue ne pas faire de grande différence entre les deux…
Si vous avez l’occasion de les goûter et de les comparer, n’hésitez pas à me donner votre avis !


Haut de page