cuisine-japonaise.com

ALGUE “WAKAME”

wakame

Considèré depuis fort longtemps comme un aliment qui se consomme porte-bonheur, il fait partie d’une algue comestinles les plus utilisés.
Par rapport au wakamé sauvage, la culture du wakamé pouvant se faire en masse, ceci permet de pouvoir approvisionner le marché tout au long de l’année. Sa saison est début du printemps, période durant laquelle on peut facilement se procurer du wakamé frais (nature et non-salé). Sinon en toutes saisons, le consommateur aura le choix entre le wakamé salé ou seché.

Le wakame est riche en iode et en calcium, il contient également des fibres alimentaires, des vitamines, des minéraux, entre autres. Il est très nutritif et bien équilibré diététiquement malgrè sa très faible teneur en calories.

Il est très apprécié en tant qu’un des ingrédients possibles de la soupe de miso, on peut tout simplement aussi s’en servir pour agrémenter une salade traditionnelle. Qu’il soit frais ou salé, le wakamé doit être passé sous l’eau avant son utilisation, concernant le wakamé seché, celui-ci doit être laissé tremper dans de l’eau jusqu’à ce qu’il reprenne sa consistence d’origine. (Il faut faire attention à la quantité de wakamé seché utilisé car en absorbant l’eau celui-ci double de volume !)

Lors de l’achat, le wakamé frais se doit dêtre d’un vert bien foncé et le salé d’un vert noirâtre. Le wakamé séché se conserve à l’abri de l’humidité et le salé au réfrigirateur pour éviter qu’il ne se désséche.
Recemmement on consomme également la tige de wakamé (kuki-wakamé).

Kuki-wakame

Kuki-wakame

En France, on en trouve dans les magasins BIO.


Haut de page