cuisine-japonaise.com

SEL (SHIO)

shio

Au Japon, aujourd’hui, comme en France, on peut choisir le sel qui convient à chaque plat.
A partir de l’année 1906, l’Etat a gardé le monopole du sel pendant presque 90 ans, et on ne pouvait acheter qu’une seule sorte de sel, le sel fin (le sel blanc). Mais après la libéralisation de la fabrication et de la vente du sel en 1977, le marché a été complètement changé. On trouve maintenant une grande variété de sels, soit sel gemme, soit sel marin Les sels français « le sel de Guérande » et «le sel d’île de Ré», ainsi que le sel allemand « Alpen salz » sont très connus au Japon.


Haut de page