cuisine-japonaise.com

1. LE THÉ JAPONAIS ET LES JAPONAIS

On voit plus en plus souvent des Français boire quotidiennement du thé vert japonais. On peut aussi trouver plus facilement qu’avant différentes sortes de thé vert, ainsi que des tasses et des théières à thé vert. De plus, l’utilisation du thé vert se généralise à d’autres produits non-alimentaires, comme les produits sanitaires, en raison de sa bonne odeur et de son pouvoir stérilisant.

On dit que l’histoire de thé japonais a commencé il y a environ mille deux cents ans. L’époque où le sadô (l’art du thé, l’esprit du thé) est né correspond à l’ère d’Edo (1603-1868). C’est à ce moment que les Japonais se sont mis à savourer intensément et quotidiennement le thé vert.
Depuis cette époque, les Japonais le dégustent plusieurs fois par jour :au lever, lors du repas, à l’occasion de réunions, et, bien sûr, pour le “tea time” de l’après-midi, comme un café. Ils en boivent plusieurs à la suite, mais sans sucre, ce qui ne fatigue donc pas l’estomac (si les Japonais ajoutaient de sucre au thé japonais, la plupart seraient trop gros !)
Il y a une vingtaine d’années, la consommation de thé vert a légèrement baissé car les jeunes n’aimaient pas le préparer. Cette tendance s’est inversée aujourd’hui grâce aux thés en boîte ou en bouteille en plastique que les entreprises ont commercialisés, et grâce à plusieurs recherches nutritionnelles menées récemment sur cette boisson ancestrale.


Haut de page