cuisine-japonaise.com

POUSSE DE BAMBOU (TAKENOKO)

takenoko

Le takenoko est un légume du début du printemps pour les Japonais. Il a un goût particulier. On l’utilise souvent dans la cuisine japonaise et chinoise. La saison du takenoko frais est de mars à mai. Certains cherchent le takenoko dans la montagne. Il vaut mieux prendre le takenoko lorsqu’il encore en terre ou lorsqu’il pointe à peine.

Il y en a à peu près 70 sortes, mais on en compte 4 que l’on mange.
MÔSÔCHIKU : il est le plus populaire au Japon. Son goût est excellent et relativement doux. On l’utilise pour la soupe de sauce de soja, la salade japonaise et la friture.
HACHIKU : il est récolté vers le mois de mai et peut supporter le froid. Il est originaire de Chine. Sa couleur de peau est rouge-violet. Il n’est pas épais et son goût est faible.
MADAKE : On dit qu’il est originaire de Chine mais il en existe également une sorte sauvage au Japon. On peut utiliser sa peau pour couvrir certains aliments comme on le ferait avec du papier aluminium. Le madaké est un peu dur et acide, mais très bon.
NEMAGARIDAKE : il a plusieurs noms selon les régions. « Nemagari » signifie la forme courbée. Il est originaire du Japon. On le trouve dans le nord. Sa taille est de 5 à 15 cm. Il est souvent servi comme une plante particulière vivant de la montagne. Il est blanc et a une saveur propre

On peut récolter le takénoko frais au printemps, mais on peut obtenir toute l’année celui qui est en conserve. Les conserves rendent les choses plus faciles car le takenoko frais exige une longue cuisson ; il est cuit avec du son de riz (ce qui permet de lui retirer toute son âcreté). De plus, il ne se conserve pas indéfiniment.

Le takenoko est très fibré et contient beaucoup de protéines, de vitamine B et de minéraux. Il s’avère donc efficace pour prévenir la constipation et le cancer. Mais il ne faut pas en manger trop, car il donne parfois des boutons sur le visage!!

pousse de bambou cuite à l'eau

pousse de bambou cuite à l’eau


Haut de page