cuisine-japonaise.com

RACINE DE LOTUS (RENKON)

renkon

Au Japon, le renkon est considéré comme un légume qui portant bonheur, car il a des trous par lesquels on dit pouvoir voir le futur. On l’utilise donc à l’occasion du « oséchi-ryôri » (voir le magazine de janvier) du nouvel an.

Le renkon est une partie du lotus, plante dont l’origine n’est pas clairement établi, probablement l’Egypte., l’Asie ou l’Australie. Il est apparu au Japon depuis l’ère de Jômon (~IIIe siècle) et les premiers documents qui attestent qu’on en consommait datent du Xe siècle. On le récolte de septembre à octobre, mais c’est en décembre qu’il est le plus vendu pour la préparation des mets nouvel an.
On peut distinguer deux sortes de renkon ; nihon-renkon (le renkon japonais) et chûgoku-renkon (le renkon chinois).
nihon-renkon : Il est long et fin. Lorsque on le coupe, on peut y voir des filaments. Son goût est plus fort que le renkon chinois, et est assez difficile à cultiver.
chûgoku-renkon : Il est gros et rond. Sa facilité à le cultiver l’a rendu populaire au Japon.

Pour ôter son âcreté et maintenir sa couleur blanche, on le trempe dans de l’eau additionnée de 2% de vinaigre après de l’avoir pelé ou coupé. Le renkon est très fibrreux, ce qui donne aux Japonais le plaisir de manger quelque chose de bien croquant.
Il existe beaucoup de recettes à base de renkon, sauté, en beignets (le tempura), ou vinaigré. Sa blancheur au niveau de la coupe est déterminant pour le choix d’un renkon frais.


Haut de page