cuisine-japonaise.com

NOVEMBRE

NOVEMBRE

Le 3 :Le jour de la fête de la culture

Des expositions ont lieu un peu partout dans le pays ce jour là et les gens qui contribuent à l’activité culturelle sont décorés par le pays.

 

Le 7 : Ritto  (Le premier jour de l’hiver)

 

Le 15 : Jour de “Shichi-go-san” (sept ans – cinq ans – trois ans)

Il s’agit d’une sorte de rite de la corporation des Samouraï qui signifie la fin de la petite enfance. On fête ce rite d’abord à l’âge de 3ans pour les garçons et les filles, à l’âge de 5 ans pour les garçons, et enfin à l’âge de 7 ans pour les filles. Au temple, les familles souhaitent santé et bonheur à leurs enfants vêtus très joliment. Des bonbons très longs, qui s’appellent “Chitosé-amé” et qui signifient le bonheur de mille ans, leur sont offerts.

 

Le 23 : Jour des travailleurs
Le jour en l’honneur des professions.
A l’origine ce jour était celui de la fête au cours de laquelle l’empereur offrait du riz nouvellement récolté aux divinités du ciel et de la terre. Il en mangeait lui-même.

 

momiji

 

Comme en France, au Japon nous aimons beaucoup aller ramasser des champignons (kinoko-gari) et des châtaignes (kuri-hiroï) dans la montagne. Mais comme c’est une sorte de loisirs, il faut payer au propriétaire de la montagne le droit d’entrer et de ramener ses trouvailles à la maison. Dans les champs aussi, nous allons récolter des patates douces (imo-hori), en indemnisant également le propriétaire du champ.
Cependant, pour les enfants qui habitent en ville, c’est une expérience précieuse qui leur permet de savoir comment poussent les champignons, comment des châtaignes sont produites et comment les patates douces poussent sous la terre. D’habitude, comme ils ne les voient qu’au magasin, beaucoup d’enfants ignorent tout de leur origine.

 

* * * * *

On appelait le 11ème mois « Shimo-tsuki« .

Dans un livre de l’ancienne époque, on trouve à propos de ce mois le mot « shimo furu tsuki » (qui signifie « le mois où il y a de la gelée blanche »).

Par contre, vous souvenez-vous de ce que j’ai écrit le mois dernier? En  octobre, tous les dieux étaient partis dans la région d’Izumo. Mais ils reviennent en novembre. On appelle donc parfois ce mois « Kami-kaeri-zuki » qui signifie « le mois où les dieux reviennent chez eux ».

* * * * *

Évènement du mois

Tori no ichi

Vous connaissez le Tori-no-ichi à Tokyo? L’arrivée de cette foire nous annonce l’imminence de l’hiver et l’approche de la fin d’année.
Au Japon, on nommait chaque jour et chaque année du nom des douze animaux de l’astrologie chinoise.
Les jours de Tori (coq) en novembre, cette foire est organisée au temple-shinto Ôtori, à Asakusa. Devant le temple, de nombreux petits étals de marché s’installent pour vendre des porte-bonheurs très particuliers appelés « kumadé » (« râteau » en japonais) qui « ramènent » le bonheur, l’argent et la prospérité (comme pourrait le faire un râteau) pour l’année suivante. Bien sûr on trouve aussi des magasins de bonbons, de tako-yaki, etc. C’est vraiment comme un marché de Noël !


Haut de page