cuisine-japonaise.com

DÉCEMBRE

DÉCEMBRE

Le 21 ou 22 : Tôji (Le jour du solstice d’hiver)

 

Le 23 : Jour de l’anniversaire de la naissance de l’Empereur

 

Le 24 : Veille de Noël

Le 25 : Noël

Au Japon, Noël n’est ni un jour férié, ni une fête religieuse, en tout cas pour la plupart de Japonais. Mais dans la famille, on célèbre Noël et les enfants se réjouissent beaucoup de la venue du Père Noël. Les jeunes font la fête entre amis.

 

Le 28 : Jour de la fin du travail

La plupart de Japonais finissent leur travail ce jour là. Mais les banques, les magasins, les restaurants, etc. ne ferment pas pendant les vacances.

 

Le 31 : Dernier jour de l’année (Ômisoka)

Le soir, on mange des traditionnelles “toshi-koshi-soba”, pâtes de sarrasin très longues, en se souhaitant de vivre longtemps. Certains les mangent pour le dîner, mais elles sont généralement servies vers minuit au moment du changement d’année.
Juste avant nouvel an, au temple, on écoute 108 coups de cloche “joya-no-kané” qui chassent les 108 désirs impurs du coeur humain et marquent le passage d’une année à l’autre.
À ce moment, certains visitent les temples ou les sanctuaires pour émettre des vœux dès que la date change ; c’est “hatsu-môde”. Certains tentent d’assister au premier lever de soleil de l’année en restant à la montagne ou à la mer.

 

kinkan

 

En décembre, les Japonais doivent faire beaucoup de choses pour accueillir le nouvel an. Ce qui est particulièrement important (et un peu dur), c’est d’écrire les cartes postales pour le nouvel an (nenga-jô) à ses amis, ses parents, ses collègues et ses connaissances. Certains Japonais écrivent ainsi plus de mille de cartes ! Il faut les écrire et les poster avant mi-décembre pour que chacun les reçoive le jour du nouvel an.
Récemment, avec l’expansion d’Internet, beaucoup de personnes se mettent à envoyer leurs vœux par e-mail. Mais c’est tout de même un peu dommage que l’on ne puisse pas recevoir des cartes manuscrites, plus ingénieuses et plus originales : par exemple, des illustrations ou des estampes…

 

* * * * *

«Shiwasu» est l’ancien nom du dernier mois de l’année. Les Japonais de nos jours continuent à appeler le 12ème mois «shiwasu», ainsi que «jûni-gatsu» qui signifie le deuxième mois.
Le mot «shiwasu» en caractère chinois signifie « le bonze court », parce qu’en décembre les bonzes étaient très occupés par la récitation des soutras dans les maisons des croyants.
Bien sûr, ce ne sont pas seulement les bonzes qui sont occupés ce mois-là. Nous aussi, nous avons énormément de choses à faire pour bien finir l’année présente et bien accueillir la nouvelle année, paisiblement, en famille et avec les amis.

* * * * *

Évènement du mois

Namahage

Le soir du 31 décembre, les enfants de la ville d’Oga, dans le département Akita (au nord du Japon) ont peur des “Namahage”; des monstres “Oni” qui viennent les visiter chez eux. Les “Namahage” crient “Où est l’enfant qui pleure?” ou “Qui est la femme qui ne travaille pas? ” en brandissant un couteau et en portant des vêtements de paille.
Les “Namahagé” sont-ils mauvais pour autant ? Non. Ils exorcisent le mal et donnent aux habitants le bonheur pour la nouvelle année.


Haut de page