cuisine-japonaise.com

GUZÔNI

guzoni

GUZÔNI
Difficulté
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
GUZÔNI
Difficulté
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Ingrédients
Portions: personnes
Instructions
  1. Faites un tamago-yaki ; Battez les œufs dans un bol avec le sucre et le sel. Dans une poêle carée chauffée et huilée, versez et faites cuire la préparation à feu moyen comme une crêpe. Roulez-la. Mettez-la de coté dans la poêle et versez la préparation de l’autre coté puis roulez-la. Répétez l’opération deux ou trois fois.
  2. Coupez-le en tranches d’1 cm d’épaisseur.
  3. Faites cuire le kôya-dôfu dans le dashi. Coupez-le en morceaux d’ 1 cm d’épaisseur.
  4. Emincez la viande de poulet. Coupez le congre en morceaux de 3 cm.
  5. Coupez le radis blanc en quatre dans le sens de la longueur et en suite, coupez-le en tranches de 5 mm d’épaisseur. Coupez la carotte de la même manière.
  6. Coupez le chou chinois. Rabotez (taillez en fines languettes) le gobô.Otez les pieds des shiitake et coupez en deux ou en quatre. Fendez le kamaboko en deux et coupez le en tranches de 7 à 8 mm d’épaisseur. Coupez le shungiku en quatre.
  7. Au fond d’une marmite, mettez le radis blanc, la carotte, le gobô, le shiitake et la viande de poulet. Versez-y le dashi, l’usukuchi-shôyu, le saké et le sel. Faites cuire.
  8. Ajoutez le mochi et le kamaboko. Quand le mochi est cuit, mettez le tamago-yaki, l'anago, le kôya-dôfu et le shungiku. Eteignez le feu.
Notes

C’est le zôni (la soupe du mochi) typique de Shimabara, dans le département de Nagasaki, dans la région de Kyushu. Le mot “Gu” signifiant « l’ingrédient », c’est donc le zôni dans lequel on met divers d’ingrédients.
On dit qu’on a commencé à le cuisiner il y a 400 ans, lors d’une guerre civile de Shimabara, pour nourrir les soldats avec une grande variété d’ingrédients.

janvier/2007


Haut de page