cuisine-japonaise.com

LA CUISINE DE MAMAN

Au Japon, tout comme en France, il existe une sorte de cuisine que l’on pourrait qualifier de cuisine de maman ou de cuisine comme chez maman. Une saveur particulière, un goût typique voire inoubliable de quelques plats qui ne peuvent qu’être faits maison et qui rendent très nostalgiques en rappelant à chacun sa propre enfance, telle est la cuisine de maman.
Cette cuisine varie selon chaque famille mais aussi selon chaque région les produits du terroir utilisés étant diffèrents ainsi que les manières de cuisiner ou d’assaisonnement. Ce qui explique l’extrême diversité et étendue de ce type de cuisine.
Les plats les plus représentatifs en sont entre autres : la soupe miso, les légumes mitonnés à la sauce douce, la fondue japonaise, le curry au riz à la Japonaise.

Jusqu’à il y a une dizaine d’années environ, une mère de famille consacrait énormément de temps aux préparations de repas. Quasiment tout était fait maison, ce qui lui permettait de transmettre à ses enfants, son savoir faire et à ces derniers de l’apprendre tout en aidant leur mère. Il était d’usage de dîner tous ensemble, en famille. À ces occasions, les manières à table ainsi que l’utilisation correcte des baguettes y étaient inculquées d’une manière très stricte par les parents.

Dans des temps plus récents jusqu’à actuellement, due à l’accroissement du nombre des femmes ayant un travail, des produits pratiques, censés réduire le temps de préparation des repas, tels les produits, surgelés ou prêt-à-consommer se sont développés entraînant ainsi la quasi “disparition” de la cuisine de maman.
De plus, le père rentrant souvent assez tard au foyer et les enfants fréquentant en plus de leurs établissements scolaires habituels, des cours privés appelés “juku”, les occasions de dîner quotidiennement autour d’une même table sont devenus de plus en plus rares.
De nos jours, cette sorte de cuisine se transmet de moins en moins de mère à enfant, mais s’enseigne lors des cours culinaires. Ne pourrai-on pas dire alors que la cuisine de maman perdrait de son originalité en devenant uniformisé, quelle menace et quel dommage!

Actuellement, les jeunes semblent ne pas savoir ce qu’est la saveur de la cuisine de maman, ils semblent même l’ignorer en préférant les junk-food tels les pizzas, peut-être n’en ont-ils pas l’opportunité d’y goûter même s’ils le souhaitent.
Il serait bon parfois pour eux d’aider à préparer les repas pour apprendre les divers “secrets”, “tous de main” et “savoir-faire” de la cuisine de maman.

ofukuronoaji


Haut de page