cuisine-japonaise.com

LE PAIN AU JAPON

Les japonais consomment quotidiennement le pain comme un aliment principal, ainsi que le riz et les nouilles.

C’est le pain de mie qui est le plus populaire (Mais il est plus mou que le français). Le pain de mie est consommé comme un sandwich avec du fromage, du saucisson ou des légumes, et comme ‘un toast’ lorsqu’il est grillé avec un peu de beurre, de confiture ou de miel, etc. (les Japonais sont souvent étonnés pour la quantité de confiture que les Français prennent pour une tranche de baguette!).

Au Japon aussi, il existe le pain sucré et le pain non sucré.
Les pains et les sandwichs représentatifs et très particuliers au Japon sont les suivants :
Le pain sucré (kashi-pain)
“An-pain” qui est farci de l’an.
“mélon-pain”, aromatisé sous la forme d’un melon.
“kurîme-pain” qui contient de la crème anglaise.
“mushi-pain” qui est cuit à la vapeur. Son goût varie : chocolat, fraise, fromage…
Le pain non sucré (okazu-pain)
“caré-pain” , pain baigné et farci du curry entouré de chapelure.
“koroké-pain”, farci d’un croquette de pomme de terre.
“yakisoba-pain”, sandwich avec des nouilles à la sauce.
“tamago-sando”, sandwich avec de l’œuf dur haché à la mayonnaise.
Tout comme les gâteaux au Japon (voir l’article en octobre 2004), les goûts proposés varient en fonction des saisons (avec leurs « versions limitées ») et des modes. Par exemple, le marron, le potiron, la patate douce et la pomme sont principalement utilisés pour le pain spécial d’automne.

Comme en France, on peut acheter des pains de différentes origines : le bagle, le muffin, le nan, la fougasse etc.
Le pains français sont également très connus : la baguette est un grand classique, appelée “France pain” (le pain français). La boule, le croissant, le pain aux raisins, mais aussi au noix ou au fromage se trouvent partout. Il est sûr que la baguette que l’on trouve en France est la meilleure, mais il faut tout de même noter que certaines boulangeries japonaises cherchent à se rapprocher au maximum du goût français en important des ingrédients comme la farine de blé française (voir l’article de la farine blé). D’ailleurs, beaucoup de boulangers japonais ont fait leur stage en France. Enfin, on peut également trouver des boulangeries françaises au Japon, comme Kaiser, Paul, Le Nôtre, La boulangerie de Fauchon, etc.
D’un autre côté, il existe des phénomènes de mode concernant les pâtisseries chaque année. Jusqu’à présent, le cannelé, la crème brûlée, le kouign amann, le tira misu, la tarte aux oeufs (un gâteau portugais)…étaient à la mode. La mode change très vite.

Pour garder et acquérir de nouveau les clients, les entreprises analysent bien les tendances de la société et en profitent pour commercialiser leurs produits. Elles font de la publicité à la TV (Quelle importance !), dans les magazines, etc. Il est difficile de dire si c’est l’o-kashi qui exerce une forte influence sur la mode de la société, ou si la mode pousse à produire toujours de nouveaux o-kashi. En tout cas, sous des aspects très ordinaires, l’o-kashi est un véritable phénomènes de société.

An-pan (pain à la pâte de haricot azuki)

An-pan (pain à la pâte de haricot azuki)

Karei-pan (pain au curry)

Karei-pan (pain au curry)


Haut de page