cuisine-japonaise.com

L’IZAKA-YA

De la fin d’une année au début de l’année suivante, avec leurs collègues et leurs amis, les japonais ont beaucoup d’occasions d’organiser des soirées, pour “oublier l’année” (le bônen-kai) et “accueillir l’année” (le shinnen-kai). Dans ces occasions, nous nous rassemblons souvent dans un “izaka-ya”, sorte de bar-restaurant très sympathique.

La plupart des izaka-yas, particulièrement dans les grandes villes, ouvrent de la fin de l’après-midi au petit matin, et proposent toutes les boissons alcooliques (non seulement du saké, mais aussi de la bière, du vin, du whisky, du shôchu, et d’autres boissons du monde entier !) et non alcooliques.
Sa carte est très variée, il propose à la carte des plats de viande, de poisson, de riz, de pâte, ainsi que des petits plats proposés comme amuse-gueules. Certains izaka-ya préparent des plats spécialisés dans certaines cuisines du monde (la cuisine française par exemple). Le yakitori-ya aussi, est une sorte d’izaka-ya spécialisé dans le yakitori. Les Japonais savourent beaucoup de plats en partageant tout ensemble, puis mangent le plat de riz ou des nouilles pour bien finir le repas.

Dans les izaka-ya de la grande ville, il est possible d’accueillir un grand nombre de convives à la même table. Ils sont donc fréquemment utilisés par des familles, des jeunes entre amis, ou des salariés qui viennent de finir le travail (les salariés japonais organisent de temps en temps des soirées pour “oublier leur stress accumulé au travail“). Certains y restent jusqu’au premier train (ou métro) du matin.

Récemment beaucoup d’izaka-ya équipent des salles privées pour que les groupes puissent s’isoler. Il nous est donc possible de passer un moment très agréable et très intime sans être dérangés par les autres, comme si nous étions à la maison.

izakaya


Haut de page