cuisine-japonaise.com

DONBURI (BOL À “DONBURI-MONO“) ET SOBA-CHOKO (PETITE COUPE À SOBA)

Les Japonais ne prennent pas toujours forcément des repas “ichi-ju, san-sai” (repas composés d’une soupe et de trois plats, en plus d’un bol de riz) . Dans la plupart des cas, on s’accommode lors du déjeuner de quelque chose de très simple, tels des donburi-mono (du riz ou des nouilles recouverts d’un plat cuisiné, le tout présenté dans un donburi.

 

DONBURI (BOL À “DONBURI-MONO“)

Le donburi est un bol qui est d’une taille légèrement supérieure au bol à riz. Il est utilisé pour la présentation des nouilles à la soupe comme l’udon ou le soba (les nouilles de sarrasin) mais aussi pour les donburi-mono
Ces derniers ont une présentation particulière. Contrairement à un repas où le riz est servi séparément du plat cuisiné, le donburi-mono est une alternative où le riz est recouvert d’un plat cuisiné. Entre autres des yakitoris (le yakitori-don), du boeuf mitonné dans la sauce de soja douce (le gyû-don), ou du boeuf grillé (le steak-don). Par ailleurs du riz vinaigré recouvert de diverses sortes de sashimis sera appelé le chirashi-sushi.

Lors de l’achat d’un donburi, il est conseillé d’en opter pour un qui soit bien agripper d’une seule main car le donburi se porte à la main lors d’un repas.

donburi1

donburib

 

 

SOBA-CHOKO (PETITE COUPE À SOBA)

Comme il fait très chaud et très humide, l’été au Japon, on consomme très souvent des nouilles froides et fraîches. Ces nouilles bien refroidies après cuisson avec de l’eau gelée ou des glaçons (soba, hiya-mugi*, sômen*) se mangent en les trempant par petite quantité dans une soupe froide (tsuyu) et c’est la petite coupe qui contient ce dernier que l’on appelle le soba-choko.

*Le hiya-mugi, le sômen : les nouilles de blé très fines

sobachokoai

sobachokog


Haut de page