cuisine-japonaise.com

2. VIGNE ET VIN AU JAPON

Au Japon le vin japonais représente 30% de la consommation du vin (2013). Il est évidant que la culture de la vigne est difficile notamment à cause des pluis d’été et de la nature du sol (acide). D’abord les raisins étaient cultivés pour les manger et leur qualité n’était pas liée à la fabrication du vin.

Malgré cela, des producteurs passionnées de vin ont etudié l’oenologie principalement en France. Pour produire du vin ils ont procédé par tâtonnement (amélioration des sols, choix de certains types de cépages…etc.). Les initiatives de cette nouvelle vague de vignerons sont plutôt positives car elles ont permis de créer un vin qui s’enracine dans le terroir japonais.

Aujourd’hui on peut voir des vignes du nord au sud du Japon. Le nombre de domaines viticoles atteint 134 au total. La vigne japonaise assez haute et très chargée en fruits lui donne un aspect différent de la vigne française.

Les cépages sont multiples:
Variétés courantes : Kôshû ( origine japonaise), Muscat berry A, Delaware….etc. Elles donnent au vin un goût frais et fruité.
Variétés européennes : Merlot, Chardonnay, Cabernet…etc.
Lors du concours international du vin de 1989, le merlot japonais a obtenu le prix d’or. Ceci prouve la qualité du vin japonais mais il reste des progrés à réaliser notamment la création AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).

Quelques chiffres à propos du vin japonais (2013):
importation 232,346kl
production )94,000kl


Haut de page