cuisine-japonaise.com

CHAMPIGNON “ENOKIDAKE“

enokidake

C’est une sorte de champignon qui se mange depuis très longtemps au Japon. Autrefois, il était appelé “Namésusuki”. On trouve ce nom dans l’ancien recueil de chansons du 12ème siècle, le “Ryougin-hishou”.

L’enokidake n’est pas un champignon banal : il se compose d’une multitude de petits champignons très fins, regroupés ensembles et plus ou moins soudés par la tige. Comme les enokidake cultivés sont apparus sur les marchés depuis longtemps, on ne trouve presque plus d’enokidake sauvages en vente aujourd’hui.

Les enokidake sauvages apparaissent de l’automne au printemps sur une souche, sur le sol, ou sur le tronc mort d’un arbre latifolié (comme un micocoulier, un mûrier, un kaki, un saule où un peuplier). Ils sont bruns et jaunâtres, et la dimension de leur chapeau varie environ de 2 à 10 centimètres. Ils résistent au froid et croissent bien dans la neige. Ils sont donc appelés “Yuki-no-shita” (qui signifie “sous la neige”) dans certaines regions. Soit dit en passant, ils sont aussi appelés “ winter mushroom” en anglais.
D’un autre côté, les enokidake cultivés ont un caractère différent. Ils sont grêles et blancs, avec de plus petits chapeaux.

Il pa raît qu’on a commencé à les cultiver depuis longtemps. Il reste d’ailleurs un texte évoquant la culture artificielle des enokidake datant de l’époque d’Édo (1603-1867). Aujourd’hui, on trouve les enokiake cultivés sur les marchés toute l’année et c’est le premier champignon consommé au Japon.
L’enokidake a un agréable goût léger et de la saveur. Il en émane quelques viscosités quand il a cuit, et c’est un aliment qui s’adapte facilement à n’importe quelle cuisine. C’est notamment un légume indispensable pour le Nabemono (plat de poisson ou de viande mijoté avec des légumes et servi dans une marmite en terre) en hiver au Japon.

Il est riche en fibres alimentaires. Il contient aussi des vitamines B1, B2, de l’ergostérol qui se transforme en vitamine D2, mais surtout une matière appelée “Lentinane” qui est efficace pour la prévention contre le cancer. De plus, c’est un aliment pauvre en calories, idéal pour les gens qui suivent un régime.

On le trouve de temps en temps dans les épi


Haut de page