cuisine-japonaise.com

NOUILLES “SOBA“

soba

En Europe le sarrasin peut s’utiliser pour fabriquer des crépes, tandis qu’au Japon, il sert d’ingrèdient de base pour les sobas, une variété de nouilles très populaire.
Il est dit que ses origines probables se situent soit au nord-est de la Chine, soit aux environs de l’Egypte, pour arriver au Japon via la Chine ou la Corée.

En Europe où il fait sec et plutôt froid la majeure partie de l’année, le sarrasin était consommé assez couramment jusqu’à la fin du 18ème siécle, ce qui tend à prouver que ce dernier ne requiert pas de conditions particulières pour être cultivé.
Concernant le Japon, sa culture semble avoir commencé à la fin de l’ère Jômon ( – 3ème siècle av.J.C.)et sa consommation se faisait sous forme de boulettes et ce n’est qu’à partir de l’ère Edo (1603 – 1868) qu’il sera consommé sous forme de nouilles.

Il existe 2 sortes de sobas : celui uniquement à base de sarrasin et selon les régions celui à base de sarrasin mélangé soit à de la farine de blé, soit à des algues , soit à du soja entre autres…..

Tel l’udon, le soba peut-être acheté sec ou frais. On peut le savourer froid avec de la soupe froide ou chaud avec de la soupe chaude, et s’accompagne de “yakumis” : du poireau hâché, du wasabi, du shichimi-togarashi (un mélange de sept épices), du radis blanc râpé finemment, ou des algues séchés. Les Japonais considèrent le soba comme un plat léger et simple, auquel peuvent être ajoutés des tempuras par exemple.

Le soba est facile à digérer, de plus il est très nutritif, c’est pourquoi lorsque l’on manque d’appetit, le soba est un plat qui est tout indiqué, de plus il est très facile à prèparer.
Le soba est très riche en proteines ainsi qu’en vitamines et minéraux ce qui permet de prévenir les maladies cardiaques, l’hypertention et l’artériosclérose. Par contre il est très peu calorique ce qui permet de l’inclure dans des menus de régime. Il est à noter que certaines personnes peuvent être allergiques au sarrasin.


Haut de page