cuisine-japonaise.com

DAURADE (TAI)

tai

C’est un poisson de mer qu’on trouve près des rochers dans une zone littorale où le courant est plutôt doux. 

Au Japon, il y a à peu près 10 sortes de daurades, mais une d’entre elles, la rose (le madaï) est plus populaire. Sa couleur extérieure est rouge et l’intérieur est blanc. Pour les Japonais, cette combinaison de couleurs signifie le bonheur. Ce madaï est donc considéré comme un symbole de bonheur, on le mange surtout lors des fêtes : nouvel an, mariage ou naissance, etc.
Grâce à la réussite de l’élevage, son tonnage débarqué est stable. La daurade reste néanmoins un poisson de luxe au japon. La saison dure de l’hiver au printemps, mais certains n’apprécient la daurade qu’en janvier ou en février.

On la retrouve dans plusieurs plats : le sashimi, le sushi, le riz à la daurade, la soupe, la daurade grillée, etc.

La daurade grandit en mangeant des crevettes et des crabes, ce qui lui donne sa douceur. Toutes ses parties servent dans les plats japonais : la tête, les arêtes et la peau. Quand on utilise la daurade rose à l’occasion d’une fête, on la sert avec sa tête et sa queue dans une assiette. Les arêtes donnent une très bonne soupe !!
La daurade a beaucoup de vitamine B qui est efficace pour soigner la fatigue et calmer les nerfs.


Haut de page