cuisine-japonaise.com

LE HANAMI

Au printemps, les cerisiers(arbres à sakura) sont en pleine floraison partout au Japon. Cela ne dure que seulement pendant sept à dix jours de la fin mars au début avril au bout duquel les pétales des fleurs se détachent des branches. Ces fleurs, d’une teinte rose très pâle, embellissent le paysage et nous annoncent que le printemps est bien arrivé.
Les Japonais aiment cette fleur pour sa beauté bien sûr, mais ils ressentent en même temps un pincement au coeur car elle est éphémère, un peu comme notre passage sur terre. C’est pourquoi les Japonais tiennent chaque année à admirer ces fleurs, d’où la coutume du hanami.

Le hanami consistait auparavant à faire sous les cerisiers des échanges de compositions faits sur place de wakas puis de haïkus(les deux étant des courts poèmes). Mais en général, le hanami a toujours plutôt consisté à faire la fête sous ces arbres en mangeant et en buvant pour partager un bon moment. Il faut tout d’abord quelques heures à l’avance se réserver un bon emplacement. Une fois le pique-nique commence, il peut durer quelques heures, et parfois les participants dansent sur de la musique d’un DJ ou chantent sur du karaoké.

Dans les grandes villes, le hanami se fait majoritairement entre amis ou collègues de bureau, mais dans les compagnes, il permet à une famille ainsi qu’à ses voisins de se rassembler. Le hanami en général permet un rassemblement intergénérationnel et peut se dérouler aussi bien dans l’après-midi que jusqu’à tard dans la soirée. A la tombée de la nuit, les fleurs de cerisiers sont éclairées, ce qui leur ajoute en plus un parfum de mystère. Mais parfois l’ambiance du hanami est malheuresement gâchée par certaines personnes ayant abusées de l’alcool, ce qui est très dommage…..

On peut dire que le hanami contredit l’image stéréotype des Japonais qui ne font que trop travailler car ils savent aussi prendre du bon temps en participant à ce genre d’évènement.

hanamiryori


Haut de page