cuisine-japonaise.com

UMEBOSHI (PRUNE “UME“ SAUMURÉE ET SÉCHÉE)

umeboshi

L’ume cru saumuré avec du shiso rouge (à noter que l’ume qui est vert à l’origine ne devient rouge qu’en fin de fabrication, cette coloration en rouge étant dûe au shiso.).

Le Nanko-ume de la préfecture de Wakayama est connu comme un ume permettant d’obtenir un umeboshi de très grande qualité.
Les umeboshi sont en général très acides, mais il en existe de doux qui ont été confits dans du miel. L’umeboshi peut se consommer seul, tel qu’avec du riz. (Sous la forme éventuellement d’onigiri.) Sa chair seule (baïniku) peut être incorporée dans une sauce pour la salade, les viandes ou les poissons.
L’umeboshi étant considèré comme bénéfique pour la santé, on peut également le trouver dans des gâteaux ou sous forme de bonbons ce qu’en facilite sa consommation. On peut l’apprécier entier, trempé dans du thé chaud ou du shôchû et profiter en même temps de ses vertus thérapeutiques efficaces contre le rhume.

Il est considèré comme indispensable de mettre un umé-boshi sur la partie du riz d’obento ou dans le onigiri (la boule de riz), car ce dernier semblerait avoir un pouvoir “stélirisant” permettant de conserver la saveur des aliments. De plus son goût acide très particulier semblerait stimuler l’appétit et faciliter la digestion parmi les acides contenus dans l’uméboshi, l’acide citrique serait surtout efficace pour récupérer de la fatigue ou pour reprendre des forces.


Haut de page