cuisine-japonaise.com

SANSAI (PLANTS SAUVAGES COMESTIBLES)

C’est le nom générique des plants sauvages comestibles de la montagne et de la forêt. Normalement on ne les cultive pas, on les ramasse. Mais depuis peu s’est développée la culture de quelques sansaï, comme les champignons, le fuki, le mitsuba, etc.

Parmi ceux qui sont présentatifs (en dehors des champignons) :
– Fuki et Fukinotô

Fukinoto

Fukinoto


– Takenoko (la pousse de bambou)
– Udo
 (Voirez leurs pages)
Udo

Udo


– Zenmai : c’est une sorte de fougère qu’on ne peut ramasser qu’au printemps. On peut la consommer sautée, mijotée ou en salade (cuite). Il faut la blanchir avant de la cuisiner.
– Warabi : c’est aussi une sorte de fougère printanière. Il faut absolument la blanchir avec du bicarbonate de soude pendant plus d’une journée. On l’utilise pour faire le tsukémono (les légumes saumurés), la salade japonaise ou la soupe de miso.
La poudre que l’on fait à partir de sa racine est le “warabi-ko”, l’une des ingrédients du gâteau japonais.
– Tarano-mé : c’est une pousse de l’Aralie japonaise (l’angélique du Japon ou Tarano-ki). Sa saison est le printemps. On la consomme en tempura.
Taranome

Taranome


– Tsukushi : Prêle des champs en France. On peut la savourer mijotée ou en salade.
– Mitsuba (voirez sa page)

Il existe quelques sansaï qui peuvent se conserver cuits ou séchés, mais on les mange traditionnellement comme des saveurs de saison. Malheureusement ils deviennent de plus en plus rares à cause de la destruction de l’environnement…

Sansai cuit à l'eau

Sansai cuit à l’eau


Haut de page