cuisine-japonaise.com

SARDINE (IWASHI)

La sardine est un poisson très populaire et très consommé, au Japon comme en France.

Dans sa famille, au Japon, on distingue :
MA-IWASHI : Sa pêche occupe la première place au Japon, en termes de quantité. Ce poisson a des taches noires sur la peau. C’est de mai à octobre – au moment où son goût est “à point” – qu’il est le plus apprécié.

Ma-iwashi

Ma-iwashi


KATAKUCHI-IWASHI : Il est surtout consommé en sashimi, pour apprécier au mieux sa chair serrée et croquante. Sa saison va du mois de mai au mois d’août.
URUME-IWASHI : Il est souvent destiné aux produit secs. On le consomme essentiellement de mai à août.
Urume-iwashi

Urume-iwashi

La sardine est très nutritionnelle : elle est riche en excellentes protéines, en iode, en vitamines D et en fer. Il faut noter qu’elle contient aussi beaucoup d’acides gras poly-insaturés, notamment les acides gras alphalinoléniques (Oméga-3), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). On dit que ces acides gras sont particulièrement efficaces pour la protection des maladies cardiaques.

La sardine tout fraîche peut être consommée en sashimi. Les plats d’iwashi sont variés : cuit, grillé, à la vapeur, avec de l’alcool, ou en tsumiré. Lorsqu’on utilise la sardine, il vaut mieux ajouter des condiments comme le gingembre, l’Uméboshi, le miso, le ryourishu, etc. pour en atténuer l’odeur.
La sardine peut aussi être séchée au soleil (procédé que l’on nomme “himono” au Japon) . Les petits iwashis également séchés qu’on appele “niboshi” et “iwashi-boshi”, sont souvent utilisés pour le bouillon.
Enfin, la boîte de sardines est très populaire au Japon, tout comme en France !
Lorsque vous achetez une sardine fraîche, il faut en choisir une grosse, dont la chair est bien ferme, avec les yeux clairs.


Haut de page