cuisine-japonaise.com

NATTÔ (GRAINES DE SOJA FERMENTÉES)

natto1

Le natto est l’un des produits à base de haricots soja fermenté le plus populaires.
Selons les fabrication, il existe 2 sortes différentes ; le nattô gluant et non gluant. Ici, l’explication qui suit concerne le nattô gluant.

Il semble que son origine remonte à l’ère de Yayoï (3ème siécle avant J.C-), où il a été produit par l’invention naturelle. Les autres pays asiatiques ont également des produits de haricots de soja qui correspondent au nattô.

Le manière de le produire est très simple ; Après avoir étuvé les haricots de soja, on ajoute la bactérie Bacillus natto qui permet la fermentation des haricots de soja et on le laisse reposer 20 heures en 40 dègres.

Grace à sa riche nutrition, ce produit traditionnel est reconnu de nouveau par les consommateurs et cela permet d’avoir une variété de haricots de légumineuse utilisée comme ingrédient. Le kuro-mamé (un haricot noir et assez grand) et le dadacha-mamé (une sorte de haricots de soja) ont participé au marché de nattô.

Comme le fromage fort, le nattô sent mauvais pour certains. Habituellement, les Japonais le mangent accompagné de sauce de soja, d’oeuf cru, de moutarde ou de poireau japonais haché avec du riz (chaque foyer a sa façon de le manger).
Actuellement, les recettes du nattô ne servent pas seulement pour la cuisine japonaise mais aussi pour l’occidentale.

Le nattô est riche en des différents acides aminés qui ne sont pas compris au riz. On dit que la vitamine K peut faciliter la connection du calcium et des protéines. Les élements du nattô sont considérés efficaces pour la prévention des crises cardiaques, du cancer ou l’anti-vieillessement etc. Notamment la nattokinase, élément particulier, est connue pour la dissolution de sang.

nattohako


Haut de page