cuisine-japonaise.com

SATO-IMO (VARIÉTÉ DE TARO)

satoimo

Il est originaire du sud de l’Asie, de l’Inde jusqu’en Malaisie. En Asie du sud-est et dans les pays du Pacifique, on l’appelle “Taro”, plus proche de l’espèce sauvage. D’un autre côté, le sato-imo est une espèce qui s’adapte mieux au froid du nord de l’Asie. Au Japon, on a commencé à le cultiver vers le milieu de l’ère de jômon (en 3000-2000 avant J.-C.).

On l’appelle “sato-imo” car on le produit à “sato” (“lieu d’habitation“), par opposition au “yama-imo”, que l’on produit dans la montagne (“yama” ). Il en existe plus de 200 sortes autour de l’Asie, et plusieurs espèces sont particulières au Japon :

DODARE : ovale et visqueux, il est le plus consommé au Japon.
Shikawawasé : d’un diamètre de 3 cm, il est très visqueux et a bon goût léger. Il est utilisé pour le plat “Kinukatsugi” à la fête de pleine lune du huitième mois lunaire ”Tsuki-mi”.
CELEBES : il vient de l’île de Celebes en Indonésie. Peu visqueux, il est bien fermé et convient donc à la cuisson.
YATSU-GASHIRA : De forme particulière, parce que les jeunes pousses de taro grandissent et s’unissent aux aux pousses-mères. Peu visqueux, il procure une bonne sensation dans la bouche, et il est souvent utilisé pour la cuisine d’osechi (la cuisine traditionnelle du nouvel an).
EBI-IMO : De forme courbée, comme une crevette. Il est souvent utilisé pour la cuisine traditionnelle typiquement régionale de Kyoto.
ZUIKI : C’est une partie de sa tige qui se mange. Elle est souvent séchée et utilisée pour la fondue japonaise.

La saison du sato-imo est généralement l’automne. Dodare et Celebes se conservent bien, et après la récolte, ils sont souvent conservés sous la terre jusqu’au printemps de l’année suivante, puis expédiés comme marchandises.

Le sato-imo s’utilise souvent pour la cuisson bien mijotée comme le “ni-mono”.
Il est essentiellement composé d’amidon (fécule), mais il est aussi riche en fibres alimentaires et en potassium. Il diminue également le cholesterol.

Pour le conserver, il faut le couvrir avec du papier journal et le mettre dans un endroit sombre. Il faut éviter de le mettre au frigo, car il résiste mal au froid.


Haut de page