cuisine-japonaise.com

IKA NO KAKIAGE, EBI NO KAKIAGE

kakiageikashitakeebitamanegi

IKA NO KAKIAGE (KAKIAGE DU CALMAR), EBI NO KAKIAGE (KAKIAGE DE CREVETTE)
Difficulté
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
30 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
30 minutes
IKA NO KAKIAGE (KAKIAGE DU CALMAR), EBI NO KAKIAGE (KAKIAGE DE CREVETTE)
Difficulté
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
30 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 60 minutes
Temps de Cuisson
30 minutes
Ingrédients
Kakiage du calmar
Kakiage de crevette
Pâte à frire
Ten-tsuyu
Portions: personnes
Instructions
  1. Préparez le ten-tsuyu. Chauffez le dashi avec la sauce soja et le mirin dans une casserole.
  2. Enlever la muqueuse du corps des calmars et coupez en carrés d’1 cm. Coupez aussi les shiitake en carrés d’1 cm. Coupez les mitsubas en longueurs de 4 à 5 cm.
  3. Décortiquez les petites crevettes et ôtez la veine centrale. Coupez l’oignon en dés d’1 cm.
  4. Préparez la pâte à frire. Dans un bol, mélangez l’oeuf battu et l’eau froide. Ajoutez la farine de blé et incorporez-la délicatement. Séparez la pâte en deux.
  5. A une moitié, ajoutez les calmars, les shiitake et les mitsubas. Prélever chaque portions avec une cuillère à soupe et faites-les frire dans l’huile préchauffée à 180°c. Sortez-les de l’huile quand elles flottent et dégraissez-les sur du papier absorbant. (Ne les dorez pas trop)
  6. A l’autre moitié, ajoutez les crevettes et l’oignon. Répéter l’opération de cuisson précédente.
  7. Arrangez le tout dans une assiette.
  8. Servez avec le radis blanc et le gingembre finement râpés et le ten-tsuyu chaud.
Notes

*Normalement je vous recommande d'utiliser la farine à tempura qui se vend dans les épiceries asiatiques. Car la farine de blé française contient de trop de gluten.

----------------------

Il n’y pas de règle particulière pour le kaki-age, vous pouvez donc essayer une combinaison d’ingrédients selon votre convenance. Par exemple, j’aime beaucoup le kaki-agé aux noix de coquilles Saint-Jacques et au mitsuba, ou celui au poulet et à la patate douce. Il vaut mieux le faire en petits morceaux pour une friture légère.
Quand vous le mangez avec le somen ou le soba, ce n’est pas nécessaire d’accompagner le ten-tsuyu.

juillet/2006


Haut de page