cuisine-japonaise.com

JUILLET 2020

MENU DU MOIS

Ce mois-ci je vous présente un plat de nouilles de la ville de Nagasaki, sur l’île de Kyushu.

Ce plat est originaire de Chine, mais il a été adapté très tôt par les Japonais à Nagasaki.

Nagasaki a une cuisine traditionnelle vraiment particulière, la cuisine “Shippoku” qui est un “mélange” de cuisine occidentale, chinoise et japonaise, qui existe depuis le 18ème siècle.

En effet, seule la ville de Nagasaki était ouverte au commerce extérieur à l’époque où le Japon était complètement fermé sur lui-même, pendant l’ère Edo (1603 – 1868). Il faut faire attention car ce plat nommé “sara-udon” n’est pas un plat de nouille “udon” : “Sara-udon” signifie en réalité “les nouilles sur l’assiette”

Comme second plat, je prépare aujourd’hui, des gyoza au curry.

Comme je vous ai déjà expliqué, le gyoza est aussi à l’origine un plat chinois, mais qui continue de s’adapter et fusionner encore au Japon, et partout dans le monde entier. Peut-être avez vous vous-même créé votre propre recette de  gyoza ?

( Vous pouvez  trouver des mages de plats de cuisine “shippoku” sur internet  en copier-collant le mot 卓袱料理dans le moteur de recherche)

 

GÂTEAU DU MOIS

La saison du Mizuyokan que j’aime tant arrive enfin!!!

Quand j’ai présenté la recette du Mizuyokan la première fois sur mon site en 2004, la pâte de haricot azuki et l’agar-agar n’étaient pas vraiment populaires en France. Ni les haricots mijotés sucrés ni la gelée sucrée n’étaient appréciés des Français, bien au contraire!

De plus, à ce moment-là, le matcha était seulement considéré comme “une boisson très amère”, intéressante pour ses propriétés antioxydantes mais pas pour son goût!

Les goûts des Français ont bien changé depuis et maintenant que ces produits se sont démocratisés dans l’Hexagone, je pense que vous avez plus de chance d’aimer le Matcha Mizuyokan, non?


Haut de page