cuisine-japonaise.com

FÉVRIER 2021

MENU DU MOIS

En France, on trouve plusieurs produits de type “légumes séchés”, comme les “champignons séchés” ou les “fruits séchés”.

Au Japon aussi, il existe des produits similaires. Vous pouvez trouver, par exemple, du radis blanc séché (kiriboshi-daikon), de la racine de bardane séchée (hoshi-gobo), de la racine de lotus séchée (hoshi-renkon), de la courge séchée (kanpyo), de la patate douce séchée (hoshi-imo), des champignons “shiitake” séchés (hoshi-shiitake), du kaki séché (hoshi-gaki), etc.

De plus, les Japonais ont également à leur disposition beaucoup de fruits de mer séchés, de poissons séchés et d’algues séchées.

L’avantage de ces produits, c’est qu’ils peuvent se conserver plus longtemps.

De plus, justement parce qu’ils sont séchés, ils ont des saveurs et des nutriments très concentrés.

Parfois, ils permettent à eux seuls de donner le goût “umami” aux plats, sans même avoir à utiliser du bouillon.

Si vous n’ avez pas de légumes séchés dans votre placard, vous pouvez les faire sécher vous même,

en laissant vos légumes coupés 3 à 4 heures au soleil. Après, vous pourrez apprécier leur goût vraiment concentré.

 

GÂTEAU DU MOIS

Le mois dernier, je vous ai montré un dessert “châtaignes au sucre noir” (kuri no kurozato-ni).

Ce mois-ci j’utilise ces châtaignes mijotées pour un autre dessert.

“Le mont blanc” est mon gâteau français préféré.

Chaque fois que je trouve une nouvelle pâtisserie, c’est le gâteau que j’essaie. Et quand j’ai fini de le manger, j’ai envie de le savourer encore…

C’est la même chose avec de gâteau “Kokuto-kuri-kinton”: à chaque fois que je finis de de manger, je suis vraiment triste…

Pour le préparer, j’ai gardé des châtaignes au sucre noir dans un bocal.

Il fallait que je les protège contre un ennemi. Oui, c’était bien moi, l’ennemi….

 

JANVIER 2021

MENU DU MOIS

AKEMASHITE OMEDETO GOZAIMASU!!!

J’espère que vous avez accueilli la nouvelle année avec votre famille avec sérénité malgré la situation sanitaire mondiale.

Je souhaite de mon coeur que cette situation s’améliore très très bientôt!

Cette année , comme d’habitude ,j’ai préparé certains plats du nouvel an.

Le jibuni est un plat traditionnel de la ville de Kanazawa, qui existe paraît-il depuis l’ère Edo (1603-1868).

Normalement on utilise du magret de canard, mais on peut le remplacer par du poulet ou parfois des oiseaux sauvages.

Au Japon, on ajoute d’autres ingrédients typiques de la région kanazawa. comme de la pousse de bambou ou du fu (un produit à base de gluten) que j’utilise d’ordinaire.  Malheureusement cette fois-ci, je n’ai pas pu les utiliser mais j’ai employé un autre ingrédient vraiment indispensable : le wasabi.

Même si vous n’aimez pas le wasabi, il faut en ajouter sinon ce n’est pas vraiment le goût du “jibuni”.

Bien sûr, n’en ajoutez pas trop!!!

 

 

GÂTEAU DU MOIS

Comme le “Kuri no shibukawa-ni” que j’ai déjà proposé, le “Kuri no kurozato-ni” peut se conserver longtemps dans un pot, de la même manière que la confiture. (mais je recommande toutefois de le garder au frais)

On l’utilise pour la cuisine et bien sûr, pour les gâteaux.

Moi aussi, quand je trouve de bonnes châtaignes, je prépare ces pots pour les conserver en me réjouissant à l’avance des recettes que je vais essayer.

Je lave les pots, je les chauffe pour les désinfecter, puis j’ y mets les châtaignes préparées. Une fois qu’elles ont refroidi, je les range dans un placard au frais, très satisfaite de mes provisions de châtaignes qui pourront se conserver longtemps.

Hélas, parfois, elles sont terminées en une semaine.

Eh oui, je les déguste sans patience…

 

Cette fois-ci, il est un peu trop tard pour les préparer, mais essayez d’en faire la prochaine saison!!!

 


Haut de page