cuisine-japonaise.com

MAGAZINE DU MOIS

  • [ MAI 2024 ]

    MENU DU MOIS

    Cela fait longtemps maintenant que je vous présente une recette de bentô au mois de mai.

    Pourtant, je me suis rendue compte que j’ai oublié un des plus grands standards des bentô :

    Le bentô à l’algue nori, communément appelé « NORIBEN » !

    Ceux qui ont eu l’occasion d’aller au Japon ont en probablement vu dans les supérettes et autres commerces.

    Il s’agit d’un bento tout noir, dont le riz est totalement recouvert de feuilles d’algues nori.

    Le noriben des convenience store (« konbini » en japonais) peuvent être un peu plus colorés, avec des fritures ou des légumes mijotés en garniture.

    C’est un bentô très commun, que l’on voit régulièrement aux pauses repas que ce soit à l’école ou en entreprise.

    Quelquefois accompagné par de la bonite séchée assaisonnée ou du kombu assaisonné, le noriben reste simple avec une combinaison de riz, de nori et de sauce soja.

    Cette combinaison qui a le pouvoir de satisfaire les estomacs japonais à elle seule me rappelle beaucoup de souvenirs.

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Aujourd’hui, ce sera un dessert frit. Il s’agit d’un nem garni à l’an et au mochi.

    L’astuce est de couper le mochi en fines tranches pour qu’il se ramollisse aisément lors de la cuisson.

    Pour la garniture, il peut être intéressant d’y ajouter des abricots séchés ou des châtaignes etc.

    Au Japon, on utilise généralement des galettes de blé pour nem, mais cette fois-ci, je les ai remplacées par des feuilles de brick qui sont plus faciles à trouver en France.

    À tester !

     

    MAI 2024
  • [ AVRIL 2024 ]

    MENU DU MOIS

    Ce mois-ci, je vous présente le beef-katsu.

    Le « tonkatsu (porc pané) » est le plus populaire des « katsu », mais le « chicken-katsu (poulet pané) » et le « beef-katsu (bœuf pané) » sont également appréciés.

    Selon toute vraisemblance, l’origine du « katsu » remonterait au début de l’ère de Meiji (1868 – 1912), à l’arrivée au Japon du plat français, la « côtelette de veau ».

    Ce veau pané a fait naître le « beef-katsu », puis plus tard le « tonkatsu ».

    Le très populaire « korokke » prend aussi son origine dans le plat français « croquette ». À l’évidence, la France a laissé son empreinte dans la cuisine japonaise !

    Le « beef katsu » est généralement servi avec une sauce demi-glace, mais pour cette fois, je vous propose une sauce alternative avec de la sauce soja et du wasabi.

    Bon appétit !

     

    GÂTEAU DU MOIS

     

    La saison des fleurs de cerisier est arrivée !

    Même si elle est de courte durée, le printemps reste toujours joyeux.

    Ce mois-ci, c’est le daifuku-mochi au goût de fleur de cerisier.

    Bien dessaler les fleurs de cerisier saumurées est difficile et quelquefois le goût du sel reste bien présent.

    Personnellement, j’aime bien aussi l’an avec les fleurs de cerisier encore légérement salées, le goût sucré et parfumé du sakura-an n’en est que plus intense tel un caramel au beurre salé.

    Savourez la douceur du printemps !

     

    AVRIL 2024
  • [ MARS 2023 ]

    MENU DU MOIS

     

    Il y a 17 ans, je vous ai présenté le mushi-zushi (sushi à la vapeur) au crabe. Cette fois-ci, c’est le mushi-zushi à l’anguille (unagi no mushi-zushi).

    Le mushi-zushi est un sushi qui se déguste chaud : Une bonne option pour le début du printemps car le fond de l’air est encore frais.

    Kyôto est réputé pour le mushi-zushi, où l’on utilise généralement l’anago (congre japonais). Comme il est difficile d’en trouver en France, j’ai opté pour de l’anguille.

    J’ai choisi une soupe miso faite avec du saikyô-miso (miso blanc sucré, spécialité de Kyôto) pour accompagner ce sushi.

     

    GÂTEAU DU MOIS

     

    Pour poursuivre avec le mois précédent, je vous présente à nouveau un dessert à la patate douce.

    Les variétés de patate douce que l’on trouve au Japon ne sont pas tout à fait les mêmes que celles de France. Mais, ici comme là-bas, on trouve des variétés diverses avec chacune des caractéristiques particulières (avec un goût plus ou moins sucré, une texture de chair farineuse ou humide, …).

    Personnellement, je préfère la patate douce à chair sucrée et farineuse grillée telle quelle, mais j’aime bien aussi utiliser celle à chair humide en purée pour réaliser des gâteaux (comme le dessert du mois : satsumaimo-mochi).

    Délicieux et nutritionnellement riches en fibres et vitamines, les desserts à la patate douce sont une très bonne option pour le goûter! Mais attention aux excès !

     

     

    MARS 2023
  • [ FEVRIER 2024 ]

    MENU DU MOIS

    Ce mois-ci, je vous présente un plat de la région d’Aomori préfecture. Noix de Saint-Jacques grillées au miso.

    La préfecture d’Aomori est connue pour sa production de coquilles Saint-Jacques.

    Ainsi, les pécheurs de la baie de Mutsu utilisaient des coquillages de Saint-Jacques comme récipients pour cuire des poissons et des fruits de mer au gril, puis ils assaisonnaient le tout avec du miso.

    Autrefois au Japon, on utilisait le shichirin pour la grillade mais aujourd’hui on se sert d’un roaster intégré dans la cuisinière. Ici en France, j’ai employé un four comme alternative.

    Le mariage de la coquille Saint-Jacques et du miso est un pur délice.

    Un vrai régal notamment avec du riz nature !

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Il y a environ 3 ans je vous ai présenté un gâteau nommé “Sweet potato” dont l’ingrédient principal était la patate douce.

    Au Japon, la patate douce est un aliment très populaire. On adore la manger telle quelle rôtie, cuite à la vapeur, en friture etc. Très sucrée, on l’utilise également pour confectionner des douceurs.

    Meilleur goût, meilleure texture, l’amélioration des variétés de patates douces ne cesse de progresser ces dernières années et les desserts avec ces nouvelles variétés se développent de plus en plus.

    Pour cette recette, j’ai opté pour une combinaison sweet potato et pomme.

    L’acidité de la pomme se marie très bien avec la patate douce.

     

    FEVRIER 2024
  • [ JANVIER 2024 ]

    MENU DU MOIS

    Bonne année !

    C’est la 20ème présentation de plats de nouvel an sur ce site !

    On a déjà vu ensemble de nombreuses recettes de fêtes à partager avec notre famille ou nos amis.

    Aujourd’hui, en ayant une vue d’ensemble de ce qui se passe dans le monde, je pense que quelque chose de simple comme retrouvez nos proches pour la fête n’est peut-être plus ordinaire, mais très heureux.

    Je souhaite que tout le monde puisse continuer à se réunir joyeusement au moment des fêtes pour partager ce bonheur d’être ensemble.

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Le Gyuhi est une pâtisserie préparée en ajoutant du sucre à de la poudre de riz gluant, en chauffant et en pétrissant.

    Autrefois, le Gyûhi était fabriqué dans une marmite en pétrissant la pâte lentement. C’était un travail dur qui faisait mal aux bras. Mais de nos jours on peut le faire au micro-ondes sans trop se fatiguer.

    Cette fois-ci, j’ai utilisé du jus d’orange pour ajouter de la couleur et de la saveur.

    Essayez-le avec votre jus de fruit préféré.

     

     

    JANVIER 2024
  • [ DECEMBRE 2023 ]

    MENU DU MOIS

    Déjà le dernier mois de l’année qui, je l’espère vous a été profitable. Décembre est le mois de la fondue japonaise « nabe » et, ce mois-ci, je vous propose le gyôza-nabe. Le gingembre utilisé dans le bouillon, vous réchauffera le corps et l’esprit.

    Les gyôzas maison (frais ou congelé) comme les gyôzas du commerce iront très bien avec votre fondue. Et surtout, je vous recommande de garder un fond de soupe pour finir votre dégustation avec des nouilles râmen.

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Le « Shigure » est le dessert de ce mois-ci.

    Il s’agit d’un gâteau originaire de la préfecture d’Ehime dans la région de Shikoku. Il a été créé il y a 200 ans, sous l’ère Edo.

    Il ressemble un peu au « uirô » que je vous ai déjà présenté auparavant, mais sa texture est plus élastique et se rapproche de celle du mochi (texture « mochi-mochi »). A déguster avec une bonne tasse thé.

    Laissez-vous tenter !

    よいお年を!!Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !

     

    DECEMBRE 2023
  • [ NOVEMBRE 2023 ]

    MENU DE MOIS

    Comme tous les ans, le mois de novembre est arrivé en un clin d’œil !

    J’ai l’impression que ça fait seulement quelques jours que nous nous sommes dit “bonne année”.

    Je vous ai déjà présenté plusieurs recettes de korokke dans le passé, donc je continue dans ma lancée avec cette fois-ci une variante aux champignons de saison.

    Pour les Japonais, le korokke est un plat très familier.

    Vous pouvez en acheter prêt-à-consommer dans les supermarchés et les CONVINI (supérettes ouvertes 24h/24, 7j/7), ou encore en boucherie, en guise d’en-cas.

    Les boutiques spécialisées de la section alimentaire des grands magasins (DEPACHIKA) sont également une bonne option pour se procurer des korokke sélectionnés.

    Si vous allez au Japon, vous devez absolument y goûter !

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Ce mois-ci, j’ai fait des donuts au tofu.

    Ils ne contiennent ni lait ni œufs, donc ils conviendront aux végétaliens et aux personnes allergiques aux œufs ou au lait.

    (Attention : Ne convient pas aux personnes allergiques au soja).

    J’ai également réduit la quantité en sucre, et comme j’ai saupoudré de kinako (poudre de soja jaune grillé) pour donner de la saveur, ils sont également riches en protéines.

    Mais ce sont des fritures donc attention à ne pas trop en manger !

    Il faut se garder de la place pour le mois de décembre !

    (Ces donuts durcissent rapidement : À manger le jour même !).

     

     

    NOVEMBRE 2023
  • [ OCTOBLE 2023 ]

    MENU DU MOIS

     

    Au Japon, le mois d’octobre est la période des festivals d’automne, qui célèbrent l’abondance des récoltes. Les grands ainsi que les petits sanctuaires organisent des célébrations pour remercier la nature de la richesse qu’elle nous offre tout au long de l’année. Pendant ces festivités, de nombreux stands apparaissent autour des sanctuaires, proposant de la nourriture comme des okonomiyaki et du yakisoba, ou des jeux comme la pêche au ballon ou le tir à la carabine. Mon meilleur souvenir de ces festivals est le calmar grillé. L’odeur de la sauce soja grillée combinée à l’arôme marin du calmar ! Rien que d’y penser, ça me fait saliver !

    Pour le plat de ce mois-ci, je vous propose donc un plat à base de calamar, dont l’arôme de beurre et de sauce soja va vous mettre l’eau à la bouche.

    Laissez-vous tenter !

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Ce mois-ci, je vous présente l’oni-manju au tsubu-an.

    Il s’agit en fait d’une pâtisserie japonaise régionale de Nagoya. *Vous retrouverez la recette de l’oni-manju nature dans ce site (10/2004).

    Dans le grand temple bouddhiste Nittaiji de Nagoya, le 21 de chaque mois, on célèbre ‘Ennichi’ (événement rituel religieux). Et ce jour-là, un grand marché est organisé sur la rue menant au sanctuaire.

    Étant petite, et comme beaucoup de citoyens de Nagoya, j’adorais aller à cette événement. Non pas par conviction religieuse, mais parce qu’il y avait de nombreux étals aux plats délicieux, et surtout, il y avait une pâtisserie célèbre pour ses oni-manju !

    Un épisode qui montre bien à quel point je suis gourmande !

    OCTOBLE 2023
  • [ SEPTEMBRE 2023 ]

    Avez-vous passé de belles vacances d’été?

    Ce mois-ci marque le 20ème anniversaire de “cuisine-japonaise.com”.

    Ces 20 années ont été riches en évènements pour le Japon, la France, comme pour moi.

    C’est grâce à votre fidélité à tous que j’ai pu pérenniser le site jusqu’à aujourd’hui.

    Je vais bien sûr continuer à publier des recettes, donc restez connectés!

    Merci à tous du fond du cœur!

     

    MENU DU MOIS

     

    Katsu-don, Ten-don, Oyako-don, Gyû-don, les « donburi-mono (ou donburi)» sont désormais les plats bien connus en France.

    Le « donburi-mono » est un plat très variable, car son concept correspond à un grand bol de riz avec une garniture. Théoriquement, il est donc possible de créer ses propres donburi-mono de manière infinie. À vrai dire, il y a tellement de « donburi-mono » au Japon que je ne sais pas combien il existe de variants !

    Ce mois-ci, je vous présente ma propre version du GYÛ-NIKU NO SOBORO-DON. La recette traditionnelle contient des œufs, mais pas la mienne !

    Note : Le « Poke bowl ou Poke don », que l’on voit beaucoup en France, n’est pas un plat japonais. Il s’agit en fait d’un plat local hawaïen. Poke, que l’on prononce « poki », signifie « coupé en petits morceaux ».

    À ne pas confondre avec Pokémon !

    GÂTEAU DU MOIS

    Je vous ai déjà présenté la recette du « Coffee jelly » (gelée de café) précédemment.

    C’est un dessert très populaire au Japon, mais comme les gelées de fruits, on n’en trouve pas en France. C’est bien dommage, car je suis toujours prise par l’envie de manger des gelées fraiches et sucrées.

    Cette fois-ci, j’ai donc préparé du coffee jelly en format boisson. (Je me suis inspirée de la mode du bubble tea !)

    Un vrai délice ! Essayez, vous ne serez pas déçu !

     

    SEPTEMBRE 2023
  • [ AOÛT 2023 ]

    MENU DU MOIS

    Le maïs est la troisième céréale la plus consommée dans le monde, après le blé et le riz.

    Bien qu’il ne s’agisse pas d’un aliment de base au Japon, le maïs se décline de multiple manières dans la cuisine japonaise : Cuit à la vapeur, bouilli, grillé, en salade ou sauté.

    Une variation populaire depuis quelques années est le riz au maïs.

    Céréale et céréale ? Cela peut vous paraitre surprenant mais je vous assure que vous ne serez pas déçu ! La saveur du maïs va vous rendre accro !

    (Pour plus de goût : N’oubliez pas d’ajouter la rafle du maïs lors de la cuisson !)

     

    GÂTEAU DU MOIS

     

    Le dessert du mois est un dorayaki au kuro-zato (sucre rapadura). L’ajout de sucre rapadura dans la pâte du dorayaki lui donne une saveur douce et particulière.

    Le dorayaki standard se consomme tout au long de l’année. Faire varier les ingrédients peut donc lui procurer un caractère saisonnier. Par exemple en automne, on utilise souvent de la crème de châtaignes en garniture.

    Pour ma part, ce dorayaki au kuro-zato me fait penser à l’été. Peut-être parce que le sucre rapadura est un produit des régions chaudes du sud du Japon, comme Okinawa ou Kagoshima ?

    Ce dessert se mariera très bien avec une tasse de thé froid. Bonne dégustation !

     

     

    AOÛT 2023
  • [ JUILLET 2023 ]

    MENU DU MOIS

    Vous connaissez peut-être des plats de pâte « à la japonaise », à base d’ingrédients japonais (voir recette du 07.2008).

    Mais savez-vous qu’il existe des pâtes « à l’occidentale » qui ont été élaborées au Japon ?

    Ce mois-ci, je vous propose de découvrir 2 de ces recettes japono-occidentales!

    Le premier plat est le NAPORITAN que les japonais adorent. Il s’agit de pâtes sautées et assaisonnées avec du ketchup. « Blasphème » crieraient surement les italiens, qui d’ailleurs ne connaissent généralement pas ce plat. C’est assez drôle, parce que beaucoup de japonais sont convaincus que c’est un plat traditionnel de là-bas.

    Le deuxième plat est le AN-KAKE-SPAGHETTI qui a été élaboré dans la région de Nagoya. C’est une variation du “Naporitan”.

    Ces deux recettes sont particulièrement appréciées des japonais depuis maintenant plusieurs dizaines d’années.

    Drôle de truc? Eh bien, essayons-les d’abord.

     

    GÂTEAU DU MOIS

    Les desserts à base de cubes de kanten combinés avec des fruits et de la glace comme le Cream-mitsu-mame ou avec de la purée d’an comme le Matcha an-mitsu, sont très rafraichissants et délicieux.

    Mais la préparation de cubes de kanten requiert un certain temps et de la patience…

    Ce mois-ci, je vous propose un dessert au kanten de forme différente, où le kanten va venir envelopper les fruits et autres accompagnements.

    Dans cette recette, j’utilise des abricots mais vous pouvez bien sûr utiliser les fruits de votre choix.

    A déguster bien frais.

     

    JUILLET 2023
  • [ JUIN 2023 ]

    MENU DU MOIS

     

    Le maquereau est l’un des poissons préférés des japonais. Il y a beaucoup de façons de le cuisiner (présentés aussi dans ce site comme « maquereau frit », comme « maquereau mijoté au miso », comme « sushi de maquereau mariné » etc.). Ce mois-ci, je vous présente une grillade de maquereau.

    En ce moment c’est la saison du maquereau en France. Mais au Japon, la saison du maquereau est plutôt l’automne. Il est intéressant de voir que la meilleure saison de dégustation des aliments n’est pas toujours la même suivant le lieu.

    D’ailleurs, comme le réchauffement climatique se fait de plus en plus sentir, le dérèglement des saisons des aliments se poursuivra sans doute. Nous ne sommes pas sûr de continuer à profiter des mêmes produits alimentaires dans quelques dizaines d’années…

    En tout cas, en ce moment, en France, nous sommes au milieu de la saison du maquereau. Profitons-en !

     

    GÂTEAU DU MOIS

     

    Connaissez-vous le « mitarashi-dango » ? Il s’agit de boulettes de farine de riz en brochettes trempées dans une sauce sucrée-salée à base de sauce soja.

    Une connaissance française qui s’est rendue au Japon l’a mangé là-bas. Elle m’a dit que c’était étonnant de trouver un dessert assaisonné de sauce soja. Pour elle, la sauce soja est utilisée pour les plats salés mais pas pour les desserts.

    Je pense que pas mal de gens partagent la même opinion. Mais à vrais dire, l’utilisation de la sauce soja ou du miso pour les desserts est assez fréquent, comme le miso-an (mélange d’an blanc et de miso) dans le daifuku-mochi.

    Ce mois-ci, j’ai intégré de la sauce soja dans ma recette de panna cotta.

    Qu’en pensez-vous ?

     

     

     

    JUIN 2023

Haut de page

s