cuisine-japonaise.com

AVRIL 2020

MENU DU MOIS

Comme mes fidèles lecteurs le savent déjà, dans la cuisine japonaise on utilise souvent de fines tranches de viande (porc ou bœuf) que l’on cuisine dans les fondues japonaises, sautées, mijotées, etc.

Au début de ma vie française, il fallait que je tranche toujours moi-même la viande (généralement à moitié congelé pour plus de “facilité”) car ici la seule viande que l’on trouve tranchée finement est le carpaccio de bœuf!

Quand j’invitais mes amis pour une fondue japonaise “suki-yaki”, je ne pouvais plus lever la main pendant plusieurs jours à cause du mal à l’épaule et au dos qui s’ensuivait après avoir tranché le bœuf!

Depuis quelques années, il est vraiment beaucoup plus facile de trouver de la viande finement tranchée à Paris.

Je suis tellement heureuse de pouvoir cuisiner à nouveau des plats de viande sans douleur!!!

 

GÂTEAU DU MOIS

Le gâteau “ganzuki” est un gâteau familial et traditionnel de la préfecture “Iwate” dans la région du Tohoku.

“Gan” désigne une oie (sauvage) et “zuki”(tsuki) désigne la lune.

La forme ronde de ce gâteau évoque la lune tandis que les noix figurent un vol d’oies sauvages dans le ciel du soir, symbolisé les graines de sésame noir.

Parfois on ajoute aussi du miso pour le goût.

Il existe également un “ganzuki” blanc dans la préfecture de “Miyagi” (voisine d’“Iwate”) pour lequel on n’utilise ni sucre noir, ni bicarbonate de soude.

Sa texture est à la fois plus gluante (comme celle du mochi) et plus dure que celle du ganzuki d’Iwate.

Si vous allez au Japon, comparez ces deux gâteaux, et dites-moi lequel vous préférez!!!

 


Haut de page