cuisine-japonaise.com

FEVRIER 2023

MENU DU MOIS

Menu du mois

Ce mois-ci, je vous propose une recette avec comme ingrédient principal le gobô.

Le gobô est l’équivalent de la racine de bardane. Dans certains magasins alimentaire ou magazines de cuisine, le gobô est présenté sous le nom de « salsifis ». Mais attention à ne pas confondre ! La bardane et le salsifis sont effectivement de la même famille et se ressemblent beaucoup, mais ce sont deux variétés bien distinctes (ni le goût ni la texture ne se ressemblent).

En fait, il est assez fréquent de voir que le nom traduit de certains produits alimentaires japonais récemment introduits sur le marché français désigne tout autre chose. Par exemple, le wasabi était présenté comme “moutarde japonaise” lors de son introduction en France, bien que le wasabi et la moutarde appartiennent à des familles complètement différentes.

Ce décalage est surement dû à la différence culturelle et variétale des fruits et légumes entre le Japon et la France, ce qui est, je trouve, assez déroutant et amusant à la fois.

 

GÂTEAU DU MOIS

Le dessert de ce mois de février est une spécialité traditionnelle de la préfecture d’Akita, le BUTTER MOCHI (mochi au beurre).

Le butter mochi était très apprécié par les « matagi », les anciens chasseurs du Nord du Japon, car il était facile à emporter et à conserver et permettait un apport calorique élevé.

Facile à réaliser, bonne source d’énergie et délicieux. Idéal pour votre collation de quatre heure !

JANVIER 2023

MENU DU MOIS

あけましておめでとうございます! Akemashite omedeto gozaimasu!

Le zoni de ce mois de janvier est un zoni simple, composé uniquement de mochi et de légume feuille.
Pensez-vous que j’ai réduit la quantité d’ingrédients pour faire des économies dans cette période de hausse de prix ?
Eh bien non, rassurez-vous ! Le zoni que je vous présente aujourd’hui est en fait la recette zoni la plus sobre du Japon, traditionnelle de la région d’Owari, située à proximité de la ville de Nagoya dans la préfecture d’Aichi.

La région d’Owari est le berceau d’ODA Nobunaga, de TOYOTOMI Hideyoshi et de TOKUGAWA Ieyasu, seigneurs qui ont régné sur la région pendant l’ère féodale « Sengoku », vers 1600 après J. -C. Ce zoni aurait vu le jour à l’époque de Ieyasu, qui aimait particulièrement la simplicité.
Il s’agit certes d’une recette très simplifiée, mais qui met en valeur toutes les saveurs du mochi.

Bon appétit !

 

GÂTEAU DU MOIS

 

Pour ce début d’année, je vous propose une gelée au saké.

Cela peut être une idée s’il vous reste un fond de saké des fêtes de fin d’année ?

Vous pouvez accompagner ce dessert avec de la confiture, de la compote ou encore des fruits frais.

À consommer avec modération pour les personnes sensibles à l’alcool !

 

DECEMBRE 2022

MENU DU MOIS

 

Nous sommes déjà au dernier mois de l’année. Que pensez-vous de votre année 2022 ?

Pour moi, c’était une année où j’ai dû être hospitalisée pour le traitement de ma maladie et où j’ai dû malheureusement mettre en pause mes cours de cuisine.

Il était dur de ne plus pouvoir manger à mon gré et de ne pas pouvoir rencontrer mes élèves.

Mais heureusement, ma santé s’est assez améliorée pour pouvoir reprendre mes cours prochainement. Merci à tous ceux qui m’ont soutenue et j’espère que l’année à venir verra un retour au calme de la pandémie, la fin d’une guerre et surtout que vous, lecteurs ayez une belle année où votre santé sera meilleure que jamais.

よいお年を!! Bonnes fêtes et bonne année à venir !!

 

GÂTEAU DU MOIS

Le dernier dessert de cette année est le mochi au potiron.

Je vous avais déjà présenté le mochi de pomme de terre dont cette recette est une variante.

Au Japon, le jour du “tôji” (solstice d’hiver, le 21 décembre), il est de coutume de manger du potiron du fait que cela apporte de la chance et éviterait les maladies hivernales.

Pour cette recette, je vous conseille d’utiliser du potiron asiatique, ferme et sucré à la fois.

Idéal pour un goûter ou une collation, je vous le recommande !

 

 

NOVEMBRE 2022

MENU DU MOIS

 

La saison froide commence à se faire sentir et je vais vous présenter un classique de la cuisine hivernale très apprécié des japonais, le Mijoté de radis blanc avec de la viande de porc.

La graisse de porc, une fois mijotée, imbibe par sa saveur le radis blanc, créant ainsi un accord délicieux. En plus, riche en enzyme amylase, il aide aussi à la digestion !

Qu’on le mijote avec du poisson ou de la viande, le radis blanc est quasi-toujours le protagoniste.

Un bon plat aussi excellent au restaurant qu’à la maison ! Je recommande !

 

GÂTEAU DU MOIS

J’ai entendu qu’en France, les personnes enrhumées boivent du Grog.

Il y a aussi un équivalent japonais à ce remède liquide. Par exemple, le saké à l’œuf, fait avec du saké et des œufs ou le kuzu-yu, fait avec de la poudre de kuzu, du sucre et de l’eau chaude.

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter le kuzu-yu qui est sans alcool et donc tout public !

Petit rappel sur le kuzu-ko, qui est une poudre issue de la racine de la plante de kuzu.

Elle s’utilise en médecine chinoise contre la fièvre ou en tant qu’antidouleur et est réputée pour apaiser les symptômes du rhume.

C’est pour cela qu’elle est traditionnellement bue chaude lors de maladies hivernales mais pas que! Désormais, elle est consommée plus largement dans la vie quotidienne en la parfumant avec du matcha ou du yuzu etc.

Quant à moi, j’aime ajouter du gingembre dans ma recette pour accentuer l’effet de chaleur, vous m’en direz des nouvelles !

 

OCTOBRE 2022

MENU DU MOIS

Pour varier la recette des croquettes de pommes de terre, on peut utiliser les surplus d’un autre plat (viande, poisson, légume etc.). C’était le cas pour la recette « Nikujaga korokke » déjà présentée sur le site. Dans le même esprit, je vous propose, ce mois-ci, la recette des croquettes au dry curry.
Le « dry curry » est un type de curry qui n’est pas mijoté dans la sauce et est généralement consommé avec du riz. Il se conserve très bien au congélateur, vous pouvez donc en faire en grande quantité pour consommer tel quel ou utiliser comme base à d’autres plats.

En ce moment, au Japon comme en France, les prix des denrées alimentaires continuent d’augmenter.  Soyons créatif pour bien manger tout en économisant de l’argent et du temps !

 

GÂTEAU DU MOIS

Le dessert de ce mois-ci est à nouveau un gâteau à la vapeur (Mushi pan)

Il était une fois, « la boulangerie de l’âne » qui était une boulangerie mobile avec un étal tiré par un âne (en fait un petit cheval).

Elle était célèbre et aimée de tous. Le pain vendu par cette boulangerie était plutôt un gâteau cuit à la vapeur. Malgré la variété limitée de saveurs, telles que nature, aux raisins secs ou au , lorsque « la boulangerie de l’âne » arrivait au coin de la rue, tout le monde courait pour acheter ses pains.

Aujourd’hui, au Japon, vous pouvez acheter une grande variété de pains partout et à tout moment. Les temps ont bien changé depuis l’époque où le pain cuit à la vapeur était le standard !

SEPTEMBRE 2022

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, je vous présente le sandwich à la japonaise.

 

Cette fois-ci, je vous propose une version salée et une version sucrée “très tendance” en ce moment au Japon !

Un des ingrédients incontournables de ces sandwichs est bien sûr son pain, le shoku-pan. C’est un pain de mie qui se différencie de son cousin français par son côté plus moelleux et légèrement sucré. Il se marie aussi bien avec du salé qu’avec du sucré.

Vous pouvez également tester la recette du sandwich sucré avec de la brioche française si vous n’avez pas de pain de mie japonais sous la main!

Bonne dégustation !

 

GÂTEAU DU MOIS

Aujourd’hui, je vous propose un goûter facile à préparer.

 

Je vous ai déjà présenté le daigakuimo classique précédemment, donc ce mois-ci, je vous propose une version simplifiée sans friture.

Attention toutefois au choix de la patate douce ! Choisissez des variétés japonaises ou coréennes à chair ferme et sucrée !

 

Cette recette reste tout de même calorique, donc attention à ne pas trop en manger !!

 

AOUT 2022

MENU DU MOIS

À quoi pensez-vous si je vous parle de sashimi ?

Beaucoup de français s’imaginent des tranches épaisses de thon ou de saumon de la taille d’un ticket de métro.

Au Japon où beaucoup de poissons sont dégustés crus, les coupes s’adaptent à la nature du produit.

Par exemple, pour les poissons à la chair blanche et ferme, comme la dorade, la sole ou le fugu, la tranche sera fine, presque translucide, contrairement aux poissons à chair tendre qui nécessitent une coupe plus épaisse.

Les fruits de mer sont généralement servis en conservant certaines caractéristiques de leur forme d’origine.

Mais plus encore, certains sont servis en tartare, d’autres cisaillés en surface, ou bien légèrement grillés. Le goût d’un même poisson varie selon sa coupe et c’est là, un des plaisirs du sashimi.

La recette de ce mois-ci est un sashimi de calmar en forme de nouilles, un plat très apprécié des japonais !

Cette recette peut aussi être préparée avec du calmar congelé pour sushi, idéal si l’on n’a pas de poissonnier à proximité !

 

GÂTEAU DU MOIS

Dans la cuisine shōjin japonaise (cuisine bouddhique végétalienne), il existe un plat appelé le goma-dōfu ou tofu de sésame.
Il se cuisine en mélangeant du sésame écrasé en pâte avec du dashi et du kuzu (fécule de racines d’arrow-root). Le tout se déguste avec du wasabi et de la sauce soja.
Avec sa texture unique, souple et proche du mochi, sa variante sucrée est considérée comme un wagashi (pâtisserie japonaise).
Aujourd’hui, j’ai concocté un dessert inspiré de la texture du goma-dōfu aux saveurs du sésame.

Cette recette n’est malheureusement pas végétalienne, mais quand même délicieuse !

JUILLET 2022

MENU DU MOIS

Pour ce mois-ci, deux plats froids de nouilles à base de farine de blé.

Jusqu’à maintenant, je vous ai présenté, de nombreuses nouilles de ce type comme le udon, le sômen, le hiyamugi ou le hôtô.

Au Japon, il existe une grande diversité de nouilles selon les régions.

Comme, par exemple :

– le sanuki-udon: originaire de la préfecture de Kagawa, sur l’île de Shikoku, c’est une nouille épaisse et ferme

– le inaniwa-udon: originaire de la préfecture d’Akita dans la région de Tôhoku, c’est une nouille fine et lisse.

– le gotô-udon: originaire de l’île de Gotô de la préfecture de Nagasaki situé à Kyûshû, c’est une nouille fine mais ferme. Elle a la particularité d’être badigeonnée d’huile de camélias pendant sa fabrication.

– le kishi-men: originaire de Nagoya, c’est une nouille plate qui peut rappeler la fettuccine italienne.

Pour mes plats, j’ai utilisé des inaniwa-udon et des kishi-men. Mais vous êtes libres d’utiliser d’autres types de nouilles japonaises !

Bon appétit !

 

GÂTEAU DU MOIS

Aujourd’hui, je vous propose un chiffon cake.

Ce gâteau d’origine américaine, aussi appelé Angel cake, est peu répandu en France mais les japonais en raffolent, notamment pour sa texture aérée et moelleuse.

Au Japon, le gâteau en soi est moins sucré que la recette d’origine mais on l’accompagne de crème chantilly et parfois de fruits.

Cette fois-ci, je n’utilise pas de farine de blé mais une farine de riz pour pâtisserie (pour les intolérants au gluten dont le nombre ne cesse également d’augmenter au Japon).

Avec cette recette, vous pouvez profiter du bon parfum du Hôjicha. Régalez-vous !

JUIN 2022

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, je vous propose un dashi-chazuke de dorade.

(Pour les plus observateurs, oui, le nom chazuke, qui veut dire « imbibé de thé », s’utilise même s’il n’y a pas de thé !)

Pour les japonais, de par sa sonorité proche avec l’expression de bonne fortune (tai/omedetai), la daurade est un poisson de choix pour les évènements. Du premier repas solide du nourrisson aux mariages, la dorade accompagne les grandes occasions de la vie des japonais.

Sa chair fine et délicate est appréciée dans de nombreux plats notamment les sushis et sashimis.

La recette que je vous propose est un peu moins formelle mais non moins excellente.

Je vous le recommande !

 

GÂTEAU DU MOIS

Ce mois-ci, je ne propose pas de dessert mais une boisson.

Les principaux ingrédients, le sucre rapadura (sucre de canne non raffiné) et le kinako (poudre de soja jaune grillé) sont de plus en plus connus et appréciés en France. Des ingrédients versatiles qui s’adaptent aux douceurs japonaises comme occidentales, qui s’associent aussi parfaitement aux glaces.

Cette délicieuse boisson peut se consommer froide et rafraîchissante ou chaude et réconfortante, je vous laisse faire votre choix !

MAI 2022

MENU DU MOIS

Connaissez-vous l’Onigirazu ?

Cette variante de l’onigiri, qui gagne en popularité ces dernières années, s’affranchit de l’étape ou l’on façonne la forme triangulaire.

L’onigirazu se caractérise aussi par ses ingrédients, qui, hors des classiques (umeboshi, katsuobushi, kombu, …), intègre des ingrédients plus courants dans les sandwiches comme le katsu (viande panée), l’omelette ou la salade.

En plus d’être agréable à l’œil et consistant, l’onigirazu peut devenir un repas complet, pratique pour les pauses déjeuner !

Et vous, quelle garniture allez-vous choisir ?

 

GÂTEAU DU MOIS

Avez-vous déjà mangé des crêpes à la japonaise ?

Street food très répandue et populaire, ces crêpes japonaises sont garnies de fruits, crèmes et autres glaces, le tout enveloppé tel un bouquet.

Certains magasins propose ce type de crêpes en France (avec succès, surtout auprès de jeunes) comme Prinsess Crepe (https://www.facebook.com/princesscrepe/) à Paris.

Donc aujourd’hui, crêpes aux fraises et à l’anko au menu !

Malheureusement, ma poêle étant trop petite, je n’ai pas réussi à recréer cette garniture en bouquet. Mais si vous cuisinez avec une crêpière assez grande essayez-vous donc à ce format typique !

AVRIL 2022

MENU DU MOIS

Nous voilà en avril !

Un mois ou la fin de l’hiver et le beau temps nous invite à sortir. C’est aussi le bon moment pour perdre les kilos pris en hiver !

Comme les légumes sont plus nombreux sur les étals, je vous propose un repas équilibré et varié en couleurs.

À nous la perte de poids saine !

 

GÂTEAU DU MOIS

Je vous avais déjà présenté différents uirô sur le site.

L’uirô étant un dessert traditionnel fait avec des ingrédients communs comme de la farine de riz ou de la fécule, il y a beaucoup de variantes régionales.

A Nagoya, où j’ai grandi, l’uirô est une spécialité régionale reconnue. Il y a beaucoup de saveurs différentes (au matcha, aux fleurs de cerisier etc.). Cependant l’uirô que j’aime le plus n’est pas celui de Nagoya mais celui d’Ise, ville très connue pour son important sanctuaire shintô « Ise Jingû ». Cet uirô d’Ise est une variante avec des haricots azuki sucrés, un ingrédient que j’adore.

En conclusion, n’hésitez pas à essayer cette recette ou à la combiner avec vos saveurs préférées !

 

MARS 2022

MENU DU MOIS

Nous voici en mars, notre mois du sushi!

Je vous avais déjà présenté l’inari-zushi auparavant donc aujourd’hui, je vous propose une variante de la recette de base.

C’est un inari-zushi avec des ingrédients et décorations en plus, pour des occasions festives ou spéciales.

Cette fois-ci, j’ai choisi des ingrédients aux couleurs printanières pour évoquer la saison qui arrive mais vous pouvez bien sûr les adapter selon vos gouts et les occasions.

Bon appétit!

 

 

GÂTEAU DU MOIS

Pour le dessert du mois, je vous propose un manjû aux fleurs de cerisier (sakura) saumurées.

Incorporées hachées à la pâte de manjû, les fleurs parfument et apportent une petite touche salée.

Le processus de dessalage ne doit pas être négligé pour cet ingrédient mais s’il est bien fait, il apporte un accent aux desserts sucrés (un peu comme l’équilibre du caramel au beurre salé !).

Les fleurs et les feuilles de cerisier saumurées sont des saveurs de printemps incontournables dont j’ai envie chaque année en cette saison. Elles me rappellent les paysages de cerisiers en fleur du Japon. D’ailleurs je me demande s’ils fleuriront bientôt !

 


Haut de page

s