cuisine-japonaise.com

JUIN 2024

MENU DU MOIS

 

Ce mois-ci je vous présente une friture de poulet, le Toriten.

La friture de poulet est une recette très populaire au Japon.

Les recettes et les goûts différent selon les régions et également selon les familles, ce qui amène à une grande variété.

Le Toriten est connu pour être une des spécialités de la préfecture d’Oita à Kyushu. Et comme certains l’ont peut-être remarqué, c’est sa deuxième apparition sur mon site.

La dernière fois, nous avions utilisé des cuisses de poulet mais pour cette version, nous utiliserons du blanc de poulet. Une recette qui n’assèche pas le blanc mais le rend croquant et juteux.

Un plat à déguster chaud!

 

GÂTEAU DU MOIS

J’ai pu présenter différents dorayakis jusqu’à maintenant, mais c’est la première fois que j’en présente avec cette méthode de cuisson: le dorayaki vapeur !

La cuisson vapeur, bien qu’elle puisse impressionner, ne prend pas beaucoup de temps. Et pour le garnissage, j’ai tiré mon inspiration des sandwichs chinois BAO.

En pliant le dorayaki sur lui-même, ce qui permet de garnir plus qu’un dorayaki classique.

Le plus important dans cette recette est qu’il n’y ait pas d’eau qui retombe sur la pâte en cours de cuisson. Un des moyens d’y parvenir est d’envelopper le couvercle avec un torchon.

Bonne préparation !

MAI 2024

MENU DU MOIS

Cela fait longtemps maintenant que je vous présente une recette de bentô au mois de mai.

Pourtant, je me suis rendue compte que j’ai oublié un des plus grands standards des bentô :

Le bentô à l’algue nori, communément appelé « NORIBEN » !

Ceux qui ont eu l’occasion d’aller au Japon ont en probablement vu dans les supérettes et autres commerces.

Il s’agit d’un bento tout noir, dont le riz est totalement recouvert de feuilles d’algues nori.

Le noriben des convenience store (« konbini » en japonais) peuvent être un peu plus colorés, avec des fritures ou des légumes mijotés en garniture.

C’est un bentô très commun, que l’on voit régulièrement aux pauses repas que ce soit à l’école ou en entreprise.

Quelquefois accompagné par de la bonite séchée assaisonnée ou du kombu assaisonné, le noriben reste simple avec une combinaison de riz, de nori et de sauce soja.

Cette combinaison qui a le pouvoir de satisfaire les estomacs japonais à elle seule me rappelle beaucoup de souvenirs.

 

GÂTEAU DU MOIS

Aujourd’hui, ce sera un dessert frit. Il s’agit d’un nem garni à l’an et au mochi.

L’astuce est de couper le mochi en fines tranches pour qu’il se ramollisse aisément lors de la cuisson.

Pour la garniture, il peut être intéressant d’y ajouter des abricots séchés ou des châtaignes etc.

Au Japon, on utilise généralement des galettes de blé pour nem, mais cette fois-ci, je les ai remplacées par des feuilles de brick qui sont plus faciles à trouver en France.

À tester !

 

AVRIL 2024

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, je vous présente le beef-katsu.

Le « tonkatsu (porc pané) » est le plus populaire des « katsu », mais le « chicken-katsu (poulet pané) » et le « beef-katsu (bœuf pané) » sont également appréciés.

Selon toute vraisemblance, l’origine du « katsu » remonterait au début de l’ère de Meiji (1868 – 1912), à l’arrivée au Japon du plat français, la « côtelette de veau ».

Ce veau pané a fait naître le « beef-katsu », puis plus tard le « tonkatsu ».

Le très populaire « korokke » prend aussi son origine dans le plat français « croquette ». À l’évidence, la France a laissé son empreinte dans la cuisine japonaise !

Le « beef katsu » est généralement servi avec une sauce demi-glace, mais pour cette fois, je vous propose une sauce alternative avec de la sauce soja et du wasabi.

Bon appétit !

 

GÂTEAU DU MOIS

 

La saison des fleurs de cerisier est arrivée !

Même si elle est de courte durée, le printemps reste toujours joyeux.

Ce mois-ci, c’est le daifuku-mochi au goût de fleur de cerisier.

Bien dessaler les fleurs de cerisier saumurées est difficile et quelquefois le goût du sel reste bien présent.

Personnellement, j’aime bien aussi l’an avec les fleurs de cerisier encore légérement salées, le goût sucré et parfumé du sakura-an n’en est que plus intense tel un caramel au beurre salé.

Savourez la douceur du printemps !

 

MARS 2023

MENU DU MOIS

 

Il y a 17 ans, je vous ai présenté le mushi-zushi (sushi à la vapeur) au crabe. Cette fois-ci, c’est le mushi-zushi à l’anguille (unagi no mushi-zushi).

Le mushi-zushi est un sushi qui se déguste chaud : Une bonne option pour le début du printemps car le fond de l’air est encore frais.

Kyôto est réputé pour le mushi-zushi, où l’on utilise généralement l’anago (congre japonais). Comme il est difficile d’en trouver en France, j’ai opté pour de l’anguille.

J’ai choisi une soupe miso faite avec du saikyô-miso (miso blanc sucré, spécialité de Kyôto) pour accompagner ce sushi.

 

GÂTEAU DU MOIS

 

Pour poursuivre avec le mois précédent, je vous présente à nouveau un dessert à la patate douce.

Les variétés de patate douce que l’on trouve au Japon ne sont pas tout à fait les mêmes que celles de France. Mais, ici comme là-bas, on trouve des variétés diverses avec chacune des caractéristiques particulières (avec un goût plus ou moins sucré, une texture de chair farineuse ou humide, …).

Personnellement, je préfère la patate douce à chair sucrée et farineuse grillée telle quelle, mais j’aime bien aussi utiliser celle à chair humide en purée pour réaliser des gâteaux (comme le dessert du mois : satsumaimo-mochi).

Délicieux et nutritionnellement riches en fibres et vitamines, les desserts à la patate douce sont une très bonne option pour le goûter! Mais attention aux excès !

 

 

FEVRIER 2024

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, je vous présente un plat de la région d’Aomori préfecture. Noix de Saint-Jacques grillées au miso.

La préfecture d’Aomori est connue pour sa production de coquilles Saint-Jacques.

Ainsi, les pécheurs de la baie de Mutsu utilisaient des coquillages de Saint-Jacques comme récipients pour cuire des poissons et des fruits de mer au gril, puis ils assaisonnaient le tout avec du miso.

Autrefois au Japon, on utilisait le shichirin pour la grillade mais aujourd’hui on se sert d’un roaster intégré dans la cuisinière. Ici en France, j’ai employé un four comme alternative.

Le mariage de la coquille Saint-Jacques et du miso est un pur délice.

Un vrai régal notamment avec du riz nature !

 

GÂTEAU DU MOIS

Il y a environ 3 ans je vous ai présenté un gâteau nommé “Sweet potato” dont l’ingrédient principal était la patate douce.

Au Japon, la patate douce est un aliment très populaire. On adore la manger telle quelle rôtie, cuite à la vapeur, en friture etc. Très sucrée, on l’utilise également pour confectionner des douceurs.

Meilleur goût, meilleure texture, l’amélioration des variétés de patates douces ne cesse de progresser ces dernières années et les desserts avec ces nouvelles variétés se développent de plus en plus.

Pour cette recette, j’ai opté pour une combinaison sweet potato et pomme.

L’acidité de la pomme se marie très bien avec la patate douce.

 

JANVIER 2024

MENU DU MOIS

Bonne année !

C’est la 20ème présentation de plats de nouvel an sur ce site !

On a déjà vu ensemble de nombreuses recettes de fêtes à partager avec notre famille ou nos amis.

Aujourd’hui, en ayant une vue d’ensemble de ce qui se passe dans le monde, je pense que quelque chose de simple comme retrouvez nos proches pour la fête n’est peut-être plus ordinaire, mais très heureux.

Je souhaite que tout le monde puisse continuer à se réunir joyeusement au moment des fêtes pour partager ce bonheur d’être ensemble.

 

GÂTEAU DU MOIS

Le Gyuhi est une pâtisserie préparée en ajoutant du sucre à de la poudre de riz gluant, en chauffant et en pétrissant.

Autrefois, le Gyûhi était fabriqué dans une marmite en pétrissant la pâte lentement. C’était un travail dur qui faisait mal aux bras. Mais de nos jours on peut le faire au micro-ondes sans trop se fatiguer.

Cette fois-ci, j’ai utilisé du jus d’orange pour ajouter de la couleur et de la saveur.

Essayez-le avec votre jus de fruit préféré.

 

 


Haut de page

s