cuisine-japonaise.com

FEVRIER 2024

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, je vous présente un plat de la région d’Aomori préfecture. Noix de Saint-Jacques grillées au miso.

La préfecture d’Aomori est connue pour sa production de coquilles Saint-Jacques.

Ainsi, les pécheurs de la baie de Mutsu utilisaient des coquillages de Saint-Jacques comme récipients pour cuire des poissons et des fruits de mer au gril, puis ils assaisonnaient le tout avec du miso.

Autrefois au Japon, on utilisait le shichirin pour la grillade mais aujourd’hui on se sert d’un roaster intégré dans la cuisinière. Ici en France, j’ai employé un four comme alternative.

Le mariage de la coquille Saint-Jacques et du miso est un pur délice.

Un vrai régal notamment avec du riz nature !

 

GÂTEAU DU MOIS

Il y a environ 3 ans je vous ai présenté un gâteau nommé “Sweet potato” dont l’ingrédient principal était la patate douce.

Au Japon, la patate douce est un aliment très populaire. On adore la manger telle quelle rôtie, cuite à la vapeur, en friture etc. Très sucrée, on l’utilise également pour confectionner des douceurs.

Meilleur goût, meilleure texture, l’amélioration des variétés de patates douces ne cesse de progresser ces dernières années et les desserts avec ces nouvelles variétés se développent de plus en plus.

Pour cette recette, j’ai opté pour une combinaison sweet potato et pomme.

L’acidité de la pomme se marie très bien avec la patate douce.

 

JANVIER 2024

MENU DU MOIS

Bonne année !

C’est la 20ème présentation de plats de nouvel an sur ce site !

On a déjà vu ensemble de nombreuses recettes de fêtes à partager avec notre famille ou nos amis.

Aujourd’hui, en ayant une vue d’ensemble de ce qui se passe dans le monde, je pense que quelque chose de simple comme retrouvez nos proches pour la fête n’est peut-être plus ordinaire, mais très heureux.

Je souhaite que tout le monde puisse continuer à se réunir joyeusement au moment des fêtes pour partager ce bonheur d’être ensemble.

 

GÂTEAU DU MOIS

Le Gyuhi est une pâtisserie préparée en ajoutant du sucre à de la poudre de riz gluant, en chauffant et en pétrissant.

Autrefois, le Gyûhi était fabriqué dans une marmite en pétrissant la pâte lentement. C’était un travail dur qui faisait mal aux bras. Mais de nos jours on peut le faire au micro-ondes sans trop se fatiguer.

Cette fois-ci, j’ai utilisé du jus d’orange pour ajouter de la couleur et de la saveur.

Essayez-le avec votre jus de fruit préféré.

 

 


Haut de page

s