cuisine-japonaise.com

FÉVRIER 2020

MENU DU MOIS

Ce mois-ci, notre plat principal, le miso-katsu est un “nagoya-meshi” : “meshi” signifie “repas” et “Nagoya” est le nom d’une ville située au milieu du Japon, dans la préfecture d’Aichi. La préfecture Aichi est particulièrement connue, depuis l’ancienne époque, pour la fabrication des assaisonnement principaux dans la cuisine japonaise :

le mirin (mikawa-mirin), le vinaigre de riz, le miso (hatcho-miso), le soja (tamati et sauce soja blanche), etc.

Je ne sais pas si c’est grâce à la localisation de Nagoya (située entre tokyo et Osaka), mais la renommée de ses plats s’est très rapidement développée dans le pays. Il n’y a pas beaucoup de choses à visiter à Nagoya (bien qu’il existe un château “Nagoya” et un temple “Atsuta”), en revanche il y beaucoup de plats très originaux à goûter : Le miso-katsu (porc pané à la sauce miso), le misonikomi-udon (nouille d’udon à la soupe de miso), Le ni-miso (fondue japonaise au miso), le “teba-saki” (friture d’ailes de poulet), le hitsu-mabushi (anguille grillée et riz à la façon de Nagoya), l’ogura-toast (pain de mie toasté à la pâte de haricots azuki), etc…

Si vous visitez un jour Nagoya, laissez-vous tenter par un nagoya-meshi!!!

 

GÂTEAU DU MOIS

J’ai déjà écrit à propos de mon souvenir d’enfance concernant les graines de soja de “Setsubun”…

Il faut avouer que j’ai un autre souvenir avec les graines de soja de “Setsubun”.

Ce n’était pas pendant mon enfance, j’étais déjà assez adulte alors.

Après Setsubun, je regardais le télé en mangeant les graines de soja grillées qui restaient. Ces graines sont assez dures, mais je suis tellement gourmande que je n’y ai pas fait attention. Je ne pouvais pas m’arrêter, j’ai continué à les manger jusqu’à la dernière, et puis je suis allée me coucher.

Le lendemain matin, j’ai bâillé dans mon lit en me réveillant…. et j’ai ressenti une violente douleur à côté de mes oreilles. Avec horreur, je me suis rendue compte que je ne pouvais plus fermer la bouche! Paniquée, j’ai dû aller à l’hôpital en urgence. Cela paraît incroyable mais je me suis bel et bien décroché la mâchoire après avoir mangé trop de graines de soja grillées!

JANVIER 2020

MENU DU MOIS

 

Akemashite omedeto gozaimasu!!!!

C’est la 13ème recette de zoni de mon site!!!

Pour être honnête, je ne sais pas combien il existe de variétés de zoni au Japon.  Mais on a 47 préfectures en tout, donc je suis sûre que je n’en suis même pas encore arrivée à la moitié…!

Le zoni est un plat à base de mochi (pâte de riz gluant) et d’ingrédients régionaux (viande, poisson et légumes).

Aujourd’hui, comme il y a déjà beaucoup de Japonais qui habitent hors du Japon), peut-être ont-ils déjà commencé à créer leur propre zoni avec les produits locaux de leur pays de résidence…  Par exemple, quels ingrédients utiliseriez-vous pour faire un zoni typiquement français?

Bien qu’il y ait beaucoup de gens qui aiment les gâteaux “mochi” en France, très peu connaissent le zoni… et c’est bien dommage!

 

 

GÂTEAU DU MOIS

 

Quand j’étais enfant, la forme de la madeleine au Japon était comme celle de la photo.

C’est d’ailleurs le premier gâteau occidental que j’ai fait, à l’âge de 8 ans. C’était aussi dans le premier atelier de cuisine auquel j’ai assisté de ma vie.

J’étais la plus jeune dans le groupe, et personne ne savait trop quel rôle me donner… Finalement j’ai reçu comme mission de surveiller le four.  Je regardais les madeleines qui gonflaient petit à petit et sentaient délicieusement bon.

Après cela, ce gâteau est devenu mon gâteau préféré, et ce jusqu’à aujourd’hui. Chaque fois que je regarde les madeleines dans le four, je me sens très heureuse…

Cette fois-ci, j’ai utilisé le moule de madeleine que j’utilisais au Japon.

Ce n’est pas la même forme que celle de Proust, mais c’est celle de mon souvenir!!!

 


Haut de page